Retour home
Mathieu
Écrit par
blogueur
24 juillet 2017 |  9 likes   |  53 vues

La décadence des années folles

Qui n’a jamais rêvé de partir loin? Peut-être même à une autre époque?
C’est possible avec ce classique de la littérature américaine.
Une plongée au cœur des fameuses années folles avec :

Gatsby-le-magnifique

Ce livre, paru chez nous en 1926, nous le devons à Francis Scott Fitzgerald:

Mais qui est donc Gatsby ?

Dans le monde doré du New-York des années vingt, une tradition urbaine fait fureur : Les soirées chez Jay Gatsby.
Ce richissime homme d’affaire invite régulièrement tout le gratin de la ville à des fêtes toujours plus folles, toujours plus luxueuses, toujours plus sensationnelles.
Seulement, le vrai mystère de ces invitations semble être l’hôte lui-même…
En effet, personne n’a jamais vu Gatsby, ne sait d’où il sort, ni pourquoi il n’apparait jamais dans l’enceinte de sa maison.

Nick Carraway, son jeune voisin fraîchement débarqué reçoit un jour sa missive l’invitant à participer à la prochaine fête.
Pour ce jeune homme, totalement hors cadre dans ce genre de lieu, l’endroit est tout d’abord féerique, puis intriguant et, finalement, la vacuité de l’alcool facile, des discussions sans fonds et de ces nouveaux riches prend le dessus.

Un jour, s’avance alors vers lui un homme au sourire puissant, au costume de la meilleure qualité, aux manières impeccables : Jay Gatsby.
Finalement très loin des rumeurs qu’on lui attribue, il s’avère être un être plutôt triste et seul.
Mais Nick a un lien avec Gatsby, un lien insoupçonné qui les rapprochera et les éloignera plus que tout….

Romancier incroyable, compteur hors pair et chef de file de la fameuse génération perdue, Fitzgerald signe ici son chef-d’œuvre. Celui qui réunit tout ce qui lui est cher : Les fêtes les plus incroyables, l’argent inutile, l’amour perdu, la vacuité de l’être et l’ironie de ces années folles.
La narration est d’une fluidité et d’une précision rarement égalée et les descriptions comptent parmi les meilleures que l’on puisse trouver en si peu de mots.
Si ce roman est aujourd’hui considéré comme un classique, c’est parce que le sujet est toujours –si ce n’est plus que jamais –d’actualité.
Ce livre ne se classe pas dans un style précis. C’est beau, touchant, triste, lumineux, drôle et violent à la fois. Bien peu de livres ont atteint ce statut depuis, et on comprend pourquoi.

Le livre a été adapté plusieurs fois au cinéma, les plus connues restant celle de 1974 et celle de 2013

Gatsby-le-magnifique-DVD

Extrait : Il m’adressa un sourire. Un de ces sourires rare, source d’éternel réconfort, comme on n’en rencontre que quatre ou cinq fois dans sa vie. Un sourire qui défiait -ou semblait défier -brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s’il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris. Qui croyait en vous comme vous auriez voulu croire en vous même.

Pour continuer avec l’auteur :

Tendre-est-la-nuit
Beaux-et-damnes

Leave a Comment