Retour home
Mathieu
Écrit par
blogueur Littérature & Polar
07 décembre 2017 |  1 like   |  4 vues

Road trip poétique et routes desséchées


MV5BMjIwMTM1MTM5NF5BMl5BanBnXkFtZTgwNTM2MDE3MTE@._V1_UY317_CR131,0,214,317_AL_

Nic Pizzolatto né le 18 octobre 1975 à La Nouvelle-Orléans, est un écrivain et scénariste américain principalement connu pour son travail sur la série True Detective.
Mais avant de connaître la renommée mondiale grâce à cette excellente série, c’était un écrivain. et un sacré bon écrivain, par ailleurs.

True-detective-Saisons-1-et-2-Coffret-Blu-ray
Galveston

C’est donc sur son premier et pour l’heure unique roman que l’on va se pencher : Galveston.

1987, Nouvelle-Orléans.
Roy Cady, collecteur de dettes pour un mafieux local voit sa vie chamboulée par deux nouvelles la même journée: il a un cancer des poumons incurable et son boss l’envoi dans un guêpier où il manque de se faire tuer.

De cette situation de départ, au milieu des cadavres, Roy fait la connaissance de Rocky, une jeune prostituée présente au moment de l’attaque.
Ensemble et bientôt rejoint par Tiffany, la jeune sœur de Rocky, ils partent en direction de l’ouest pour fuir leurs assaillants, direction Galveston, Texas.


Mais la route de la rédemption est longue pour Roy, presque aussi longue que celle qu’ils doivent emprunter…
Ces trois écorchés vifs apprendront à s’apprivoiser au fil des panneaux routiers, des motels minables et de la violence ordinaire de ce monde.



Nic Pizzolatto est un vrai auteur comme on n’en fait presque plus.
Dans la veine d’un Richard Ford ou d’un McCarthy, il déroule un fil conducteur suivant ses personnages et tirant des ramifications tout autour en prenant un grand plaisir à soigner la langue.
Un roman à recommander à tous ceux qui aiment les road trips, les Etats-Unis, les longues routes sèchent et dures et la littérature en général.

Extrait: Tu nais, et quarante ans plus tard tu sors d’un bar en boitillant, étonné par toutes tes douleurs. Personne ne te reconnaît. Tu roules sur des routes sans lumière et tu t’invente une destination parce que ce qui compte, c’est le mouvement. Et tu te diriges ainsi vers la dernière chose qu’il te reste à perdre, sans aucune idée de ce que tu vas en faire.

Leave a Comment


deux × cinq =