Retour home
Alice
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
20 avril 2018 |  0 like   |  17 vues

Richard Wright, la ségrégation vue par un Black boy

Citation du roman « Black boy » :

– « Qu’est-ce qu’il a en lui, papa ? demandais-je.
– Un peu de blanc, un peu de rouge et un peu de noir.
– Indien, Blanc et Nègre ?
– Oui.
– Alors qu’est-ce que je suis ?
– Quand tu seras grand, on dira de toi que tu es un homme de couleur.

Dans ce roman bouleversant publié en 1945, Richard Wright raconte sa propre enfance et son adolescence dans le sud des Etats-Unis au début du XXe siècle. A travers son jeune regard, un œil neuf sur le monde, nous prenons une nouvelle gifle en constatant la condition noire et le spectre omniprésent de la suprématie blanche.

Remettons-nous dans le contexte historique de l’écriture et de la publication de ce texte. N’oublions pas qu’il fut publié en 1945 ! Richard Wright, grâce à ce livre, a été le premier homme noir à s’exprimer sur les vraies conditions de vie des gens de couleurs aux Etats-Unis. Son témoignage est un bijou de vérité, une tribune ouverte à d’autres déclarations de liberté. Richard Wright ouvrit la voix autant que la voie aux minorités opprimées.

En 1940 fut également publié « Native son » qui rencontra un succès fulgurant. Avec ces deux titres phares, Richard Wright fut très vite associé à certains auteurs influents de l’époque : rien de moins que John Steinbeck par exemple.

Malheureusement moins lu et moins connu de nos jours par manque de prescription, je conseille vivement la lecture de ce grand classique. Les jeunes adolescents peuvent aussi plonger dans ces pages, avec un niveau de lecture confirmé cependant.
Ce livre est une magnifique fenêtre avec vue sur la liberté et la tolérance, l’un n’allant pas sans l’autre …

En espérant que ce texte ne tombe jamais dans l’oubli, je vous souhaite une belle découverte et une belle lecture !

Leave a Comment


trois × 2 =