Retour home
Sandrine
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
25 février 2018 |  0 like   |  56 vues

Prix littéraire du mois : La Tresse

Le premier roman de Laetitia Colombani, la Tresse, a reçu un accueil plus qu’élogieux tant auprès du public que de la presse, de la Grande Librairie en passant par les revues papier. Le 12 février dernier, cet ouvrage a même reçu le prestigieux Globe de Cristal du meilleur roman, palmarès réalisé par le vote des journalistes culturels en France. Laetitia Colombani est scénariste et metteur en scène. C’est donc assez logiquement qu’à la lecture de cet ouvrage, le film semble défiler sous nos yeux. Un récit visuel et palpitant.

La Tresse ou le destin de trois femmes

Smita est une Intouchable. Cette mère indienne rêve d’un tout autre destin pour sa fille. Elle va prendre une décision périlleuse. Giulia, italienne, travaille dans l’entreprise familiale. Suite à l’accident dont son père est victime, elle reprend le flambeau. Contre vents et marées elle tente de faire ses preuves. Quant à Sarah, une avocate canadienne à l’avenir tout tracé, elle tombe gravement malade. Quelles vont être les conséquences sur sa carrière, elle qui travaille dans un univers réputé impitoyable ?

La-tree

Laetitia Colombani

colombani_leaticia18jf_paga

Un puissant roman féministe

Dans ce roman, le récit alterne entre le destin de ces trois femmes qui vivent aux quatre coins du monde. Les différences culturelles sont là, cependant leur volonté de fer est la même. La Tresse est, indéniablement, un roman féministe. Les raisons de son succès sont multiples mais il est évident que cette dimension y est pour beaucoup. On vibre pour ces femmes courageuses qui prennent leur destin en main en faisant fi des conventions et notamment, dans certains pays, du rôle auquel la femme est cantonnée. Quel que soit le lieu où nous vivons, en tant que femme, l’égalité n’est pas encore acquise. Seul le degré change en fonction du pays. Inspirons-nous de ces femmes pour continuer à faire bouger les lignes, à notre niveau, et soyons maître(esse ?) de notre destin.

Belle lecture

Sandrine

Leave a Comment


dix-sept + deux =