Retour home
Alice
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
28 mars 2018 |  2 likes   |  13 vues

Pietra viva : Michel-Ange et la pierre vive

Un très beau texte de Léonor de Récondo à découvrir et à lire avec délectation, quelques deux cent pages pour découvrir l’écriture raffinée et sensible de l’auteur. Elle nous conte les mois durant lesquels Michel-Ange s’exila dans un petit village italien au pied d’une carrière de marbre afin de choisir l’excellence du matériau … celui qui ornera la tombe du pape.

Les carrières de Carrare, loin de Rome, sonne comme un endroit chaud et aride où vivent des âmes vouant leur destinée au prestigieux et renommé marbre.
C’est en ce lieu que le célèbre mais tourmenté artiste va devoir s’installer afin d’honorer le contrat qui le lie. Cependant, c’est aussi dans la « pierre vive » que Michelangelo tentera de trouver son exutoire à la mort du jeune Andrea, un jeune moine dont la beauté le fascinait et lui taraudait l’âme et le cœur.

Étourdis de travail, ses humeurs changeantes et torturées ne lui laissent que peu de répit. Il tente de trouver réponses et apaisement dans la pierre, dans ce qu’il connait le mieux, mais ce sera grâce aux rencontres qu’il trouvera une partie de son salut. Ces compagnons les carriers, la douce folie de Cavallino et le petit Michele dont la mère vient de mourir.

Voici un extrait :
« En désignant les blocs regroupés près des « rifiuti », il explique à Michele qu’ils sont destinés aux ornements architecturaux, parce que le marbre est d’une moins belle qualité. Il poursuit :
« Par contre, ceux que tu vois là-bas sont pour la statuaire. À l’intérieur, il n’y a pas de veines, je le sais. À leur forme, je peux voir les personnages qui s’y cachent. »
Michele lui en montra un :
« Dans celui-là, il y a quoi ?
– Un homme qui se tord pour essayer de se dégager du marbre. Avec mon ciseau, j’enlève peu à peu la pierre. Je me rapproche de lui jusqu’à ce qu’il puisse en sortir.
– Mais alors, la montagne est pleine de personnages qui attendent ?
– Je ne l’ai jamais regardée comme ça, mais maintenant que tu le dis, je crois que tu as raison. »

Plongez-vous dans ce roman passionnant de Léonor de Récondo, un récit sobre et vivant telle que la pierre elle-même.

Leave a Comment


quatre + trois =