Retour home
Alice
Écrit par
BLOGUEUSE Littérature & Polar
27 mars 2018 |  1 like   |  10 vues

Le cycle de Fondation, une oeuvre colossale

Retournons dans l’univers SF avec un classique du genre : Le cycle de Fondation.
Le premier volume de la saga est malheureusement tombé assez tard entre mes mains ! Ce n’est que très récemment que j’ai eu le plaisir de découvrir ce cycle d’Isaac Asimov, un incontournable sans aucun doute.
Si tout comme moi vous voudriez vous lancer dans cet univers, voici un petit topo :

Gaal Dornick, jeune étudiant provenant de la planète Synnax située aux confins de la Nébuleuse Bleue, débarque pour la première fois sur Trantor, immense et grandiose capitale de l’Empire galactique.
Il est ici afin de rencontrer Hari Seldon, éminent psycho-historien, à l’origine d’un projet scientifique secret de grande ampleur. Très controversée, cette science nouvelle inventée par Seldon prédit l’effondrement de l’Empire d’ici trois siècles, suivi d’une ère de ténèbres de trente mille ans.

Lorsque la police procède à l’arrestation de Gaal et Seldon, la possible véracité de cette prédiction devient un enjeu que l’Empire ne peut plus occulter. Car selon Seldon, il est possible de limiter drastiquement cette période de noirceur.

Voici le point de départ du Cycle de Fondation, Fondation étant le nom de l’immense entreprise visionnaire créee par Hari Seldon, lui-même devenu au fil du temps et des milliers d’années après sa mort une figure historique emblématique.
Exilée sur une autre planète, nous suivrons tout au long du roman et au fil des décennies les membres de la Fondation œuvrant au bon déroulement des prédictions de Hari Seldon.

Ce premier volume est passionnant et annonciateur d’une suite tout aussi captivante.
Isaac Asimov s’est rendue mondialement célèbre grâce à ce cycle et celui des « Robots ». Ils révolutionnèrent la littérature du genre notamment par leur cohérence et leur crédibilité scientifique.

Si, comme moi, vous n’aviez pas encore eu le plaisir de vous plonger dans ces pages … n’hésitez plus !

Leave a Comment


8 − 5 =