Retour home
Rémi
Écrit par
blogueur
28 mai 2015 |  0 like   |  2 vues

Un album, un voyage : la Chine

prince tigre2

On ne s’imagine pas à quel point les livres ont un rôle fondamental dans notre société. On se rend compte de leur importance lorsqu’il s’agit d’essais politiques, de retranscriptions de recherches scientifiques mais les albums jeunesse ? Oui… Ca développe l’imaginaire des futurs dirigeants de notre société… Mais pas que !

Ils inculquent la connaissance, la tolérance, l’ouverture d’esprit, et, extrapolons (n’ayons pas peur) assurent la paix d’une société (oui oui !). Finalement au même titre que les voyages qui forgent l’esprit… Et ce sont des ouvrages à la jonction entre ces deux éléments que je décide de vous présenter.

En route pour un premier voyage en Chine ! Chen Jiang Hong, originaire d’une grande ville chinoise, est à la fois auteur et dessinateur à l’Ecole des Loisirs. Il effectue un savant mélange entre contes, faits historiques, sociologiques et souvenirs personnels de son enfance et nous livre une série d’albums toute en puissance et en poésie.

Deux titres qui, à mon sens, sortent du lot :

mao et moiMao et moi: Chen Jiang Hong a huit ans quand le président Mao proclame la révolution culturelle. Et il ne s’agit pas ici de révolution libératrice des esprits mais plutôt coercitive : on brûle les livres, les souvenirs, les témoins en somme d’une époque existant avant le communisme. Tout intellectuel s’expose à de sévères répressions et tous les jeunes hommes, même Chen, sont recrutés pour devenir gardes rouges, parfois à leur corps défendant. Un pays où le calme, la sérénité et la paix sont des denrées rares.

Un album qui permet à nos jeunes de se questionner sur la notion de liberté au XXIe siècle.

 

prince tigreLe Prince tigre : la Tigresse est emplie de tristesse et de colère : des chasseurs ont tué ses petits. Sa soif de vengeance est insatiable, sa haine grandissante et sa peine toujours présente. Une seule solution pour apaiser cette douleur : s’attaquer aux villages environnants et tuer un maximum d’êtres humains. Mais cela s’avère bien insuffisant. En face, le Roi se doit de réagir et décide de suivre les conseils de la vieille Lao Lao : il donne à la Tigresse son fils unique…

Un conte traditionnel qui nous pousse à réfléchir aux actes inconsidérés des hommes et à la sensibilité des animaux.

 

 

Deux voyages marquants, à des périodes diverses, qui à coup sûr feront cogiter nos jeunes esprits sur les notions de différences et de respect…

 

Leave a Comment


5 × 3 =