Retour home
Sabrina
Écrit par
BLOGUEUSE Kids
18 juillet 2019 |  4 likes   |  54 vues

Stranger Things

Cela fait maintenant une semaine que j’ai terminé la saison 3 de Stranger Things sur Netflix©.
Les deux premières saisons, je les ai dévorés. Mais cette dernière, je l’ai visionnée en prenant mon temps, en retrouvant chaque personnage que j’affectionne. Je me suis délecté de l’intrigue qui est aussi puissante que les deux dernières saisons et d’un final qui m’a fait atrocement pleurer.

Et puis comment redescendre sur terre après avoir vécu avec ces personnages, cette ambiance, cette tension pendant une semaine ? (parce que oui : une semaine pour voir l’intégrale de la saison, même Netflix© dirait que c’est long !)

Netflix©,

Un ami qui vous veut du bien !

N’en doutez pas : malgré les « Êtes-vous toujours en train de regarder… », LE petit mot qui vous rappel à l’ordre lors d’une sieste sur le canapé (qui apparemment nous a surpris tout autant que ce sofa moelleux !), Netflix© est un ami qui vous veut du bien !

Propositions de série tv qu’on va adorer parce qu’on a vu celle-là, des petits mails d’amour qui vous préparent aux prochaines sorties, notifications sur votre téléphone grâce à l’appli, bref ! Netflix© c’est ce pote ultra cultivé niveau ciné/série qui vous fait kiffer sur les dernières tendances !
MAIS PAS QUE !

Netflix© nous fait lire !

Un ami qui vous veut du bien !

Et je ne vous parle pas des sous-titres quand vous regardez une série en VO, je vous parle de vrai roman.
Du coup, après une semaine intense à suivre mes personnages de Stranger Things, j’étais bien contente de pouvoir lire le préquel de la série !

Avant le Démogorgon, avant le Monde à l’envers, la terreur avait un visage humain…

Un laboratoire secret… Un scientifique aux desseins sinistres… Une innocente prise au piège.
1969. Etudiante sur le petit campus d’une université de l’Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu’on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MK ULTRA. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes… Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l’inquiétant Dr Brenner.

Un vrai retour en arrière avec comme personnage principale la mère de Onze. Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les évènements qui précèdent la série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.
Si vous n’avez pas vu la première saison, vous risquez d’être un poil perdu. Mais il est tout à fait possible de lire l’ouvrage sans pour autant avoir suivi chaque épisode de la série.

Black-out sur la ville qui ne dort jamais
Fêtes de fin d’année, Hawkins, 1984.
Jim Hopper, chef de la police locale, n’a qu0une envie : profitez tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. C’est sans compter sur Onze qui tombe sur un carton étiqueté « New York » et qui assaille son père de questions.

Été, New York, 1977.
C’est un nouveau départ pour le jeune Hopper, revenue quelques années plus tôt du Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un poste d’enquêteur au NYPD… Tout semble aller à merveille jusqu’à une série de meurtres étranges, très ritualisés : soudain, à la demande du FBI, on lui retire le dossier. Furieux, le jeune homme décide de continuer l’enquête en secret et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir… des ténèbres bien plus profondes que ce qu’aurait pu imaginer Hopper.

Ici nous retrouvons donc le destin de Hopper, notre gentil papa adoptif de Onze (Elfe) et chef de police d’Hawkins.

Stranger Things – Darkness on the Edge of Town lève le voile sur le passé mystérieux de Jim Hopper, confronté au terrible black-out de 1977 à New York…

Si nous devons faire un point temporel dans la série, disons que ce livre parlerait du premier épisode de la saison 2.

Avant de devenir Mad Max..
Avant la nuit la plus étrange de son existence… Avant Hawkins et le monde à l’envers.

Max Mayfields n’est jamais entrée dans le moule. Elle n’est pas la fille douce dont sa mère rêverait. Elle n’a pas sa langue dans sa poche. Elle préfère passer ses journées à la salle de jeux d’arcade plutôt qu’ailleurs avec des filles de son âge.

En Californie, au moins, elle avait des amis et elle pouvait voir son père, resté là-bas. Depuis que sa mère s’est remariée avec Neil, la vie de max a changé du tout au tout. Ils se sont installés tous ensemble dans l’Indiana, à Hawkins, et elle doit cohabiter avec Billy, son demi-frère instable et violent. Max croit s’être fait de nouveaux copains ici, pourtant ils ne cessent de lui envoyer des messages contradictoires.

Tout bascule le jour où Max découvre que Hauwkins est menacé par un grave danger. Elle ne va pas tarder à jouer un rôle dans la plus étrange des histoires.

Max devra faire des choix difficiles si elle veut sauver Hawkins du péril que représente le monde à l’envers – en espérant que Billy ne l’en empêchera pas…

Qui est Max Myfield ?
Les frères Duffer nous ont fait la surprise en intégrant de nouveaux personnages dans la saison 2. Notamment Max, une jeune fille méga badasse et emblématique.
Dans ce roman officiel, vous vous retrouver dans sa tête, donc dans l’intégral de la saison 2. (SPOILER ALERTE : Vous savez quoi faire !)

Voilà mes p’tits chats, ma chronique sur cette série incroyable est terminée.
Je vous mets un petit lien ici où les fans de l’univers trouveront bien plus de goodies qu’un simple article ne peut en contenir !
Alors éclater vous, aimez-vous, et n’oubliez jamais les deux préceptes très très très importants de notre amie Onze :

1. Les amis ne mentent jamais
2. On peut déguster des gaufres à toute heure et même pendant l’Apocalypse

Bisous bisous

Leave a Comment