Retour home
Marie
Écrit par
Blogueuse
13 juin 2017 |  4 likes   |  28 vues

So Shôjo !

Ce mois-ci, si la richesse de la production éditoriale nous le permet, je vais essayer de vous présenter uniquement des nouveautés. Et je commence avec une idée originale et particulièrement bien choisie à mon sens : l’adaptation en roman de Shôjos!

C’est un pari risqué qu’ont décidé de relever les éditions Akata en partenariat avec Nisha Editions.

Alors brève présentation de ces deux challengers :

  • Akata : les éditions Akata sont nées en 2001 de l’envie de Dominique Véret (ancien de Tonkam), de son épouse, Sylvie Véret Chang, Erwan Le Verger et Sahé Cibot de monter leur maison. Rejoints rapidement par Bruno Pham et Erwan Charlès, collaboration qui durera plus de 10 ans, Akata devient un label affilié aux Editions Delcourt. Et forte de ces découvreurs de talents, la maison Akata deviendra l’éditeur de grandes séries telles que « Orange » de Yui Tokimi ou encore « Seki, mon voisin de classe » de Takuma Morishige. La force de cette maison ? Editer des œuvres qui feront figures d’autorité dans la BD nippone et faire connaître au maximum ses auteurs en utilisant tous les canaux à leur portée. Nous pouvons affirmer, sans nous tromper que ça marche !

akata

  • Nisha Editions : une maison de nanas, pour les nanas ! Alors, messieurs, avant de crier au féminisme outrageux, rassurez-vous, vous avez le droit de lire les mêmes livres, il s’agit juste d’un choix de politique éditoriale pour se démarquer du nombre considérable de maisons qui naissent tous les mois ! Avec un gros gros plus à mon sens : la beauté des couvertures à la fois douces, acidulées, graphiquement originales, bravo les artistes !
    Et c’est finalement un choix osé, judicieux et surtout une équipe dynamique. C’est cette qualité majeure qui fera qu’Akata se tournera vers elles pour un partenariat réussi et qu’ensemble, ils donneront naissance à la collection So Shôjo !

 

Pour l’instant, un seul titre au compteur de cette collection, mais quel titre ! Un choix intelligent et qualitatif ! Il s’agit, vous l’aurez deviné, de la série Orange de Yui Tokimi, un des meilleurs shôjos à mon sens.

orange

Pour ceux qui auraient raté mon article précédent, allez ici, vous aurez un descriptif de l’histoire.

A partir de 13 ans !

Leave a Comment


vingt − 19 =