Margaud
Écrit par
Blogueuse
19 décembre 2014 |  0 like   |  2 vues

La Passe-Miroir : début d’une série à suivre

9782070653768,0-1635630

 

Christelle Dabos n’est peut être pas auteur de métier, mais elle pourrait aisément le devenir. Une plume comme la sienne est à suivre de près. Si vous êtes du genre à trouver que tout ce qui se fait ces derniers temps, se ressemblent, voir même se confond, le style de Christelle vous épatera, sans aucun doute. Une plume certes, mais également un univers développé et riche. Quand tous les livres commencent à prendre les mêmes schémas, ça devient fatiguant, et on n’a même pas forcément envie de se replonger encore dans un livre du genre. La Passe-Miroir est innovant, avec une idée intéressante et inédite.

 

Ophélie est une Liseuse d’Anima, son pouvoir est de pouvoir lire les objets, connaître leur passé, et les gens avec qui ils sont entrés en contact. En bonus, elle traverse les miroirs, rien que ça, avouons que ça peut avoir son utilité. Fiancée à Thorne, jeune homme du Pôle, elle doit quitter le confort de son musée, pour entrer dans ce monde froid emplit de requin, ou personne n’est là pour l’aider, ni pour l’aimer.

Que vous dire de ce personnage ? Elle est tout simplement parfaite dans son imperfection. C’est l’anti-héroïne qu’on adore. Pas très jolie, elle possède son don et sa tête, et c’est souvent grâce à ça qu’elle arrive à s’en sortir. Envoyée dans un monde qu’elle ne connait pas, qui ne fonctionne pas comme Anima, on découvre le Pôle à travers son histoire. Entre mensonge et tentative d’assassinat, cette ville n’est pas sur et perd vite son charme. J’ai souvent eu beaucoup de peine, mais également d’admiration pour elle. Baladée de mains en mains, devant se taire et obéir sans comprendre ce qu’on lui veut ici, elle garde la tête sur les épaules, malgré les situations très pénibles qu’elle vit. Son aventure, ainsi que son don me l’ont tout de suite rendue agréable, j’ai adoré Ophélie, et ses réflexions sur la fin de ce premier tome me donnent encore plus envie de la suivre dans la suite.

Thorne est froid comme son pays. Bâtard d’une grande famille du Pôle, fiancé à Ophélie pour de sombres raisons, il est bien trop prit par son rôle d’Intendant pour se soucier de la jeune femme. Mais petit à petit ses préjugés la concernant évoluent, et il la perçoit comme quelqu’un qu’il doit protéger avant tout.

 

On rencontre ensuite une palette impressionnante de personnage. Que ce soit les familles très soudées et égales d’Anima, les gens de la haute du Pôle et leurs valets et femmes de chambres, Christelle Dabos nourrit avec justesse ses aventures de personnages attachants ou qu’on déteste. L’intrigue est bien plus compliquée que ce que l’on croit, et n’est ici que justement présentée, la suite se fait attendre une fois arrivée à la fin. On se réjouit de retrouver Ophélie et Thorne dans cette course, ou pouvoirs et trahisons se côtoient de près.

 

Littérature ado, dès 13 ans, « La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver » de Christelle Dabos, aux éditions Gallimard Jeunesse

Leave a Comment