Retour home
Sabrina
Écrit par
BLOGUEUSE Kids
14 sept. 2017 |  3 likes   |  69 vues

Parfois, les gens ne voient pas les choses comme elles sont, mais comme ils croient qu’elles sont.

sens8

Yahouu, la nouvelle est tombée il y a quelque mois : on aura une FIN à la série TV Sens8 de Netflix.

Alors si tu viens de te réveiller d’un sommeil lourd et long comme celui de La belle au bois dormant, ou que tu habites une grotte et que tu n’as pas de réseau Wi-Fi, tu n’as probablement jamais entendu parler de cette série.

Imagine-toi : L’histoire tourne autour de huit personnes, réparties à travers le monde, qui deviennent soudainement connectées sur les plans intellectuel, émotionnel et sensoriel. La série explore des thèmes que ses réalisatrices (qui sont nées hommes) pensent être généralement ignorés par les séries de science-fiction, notamment la politique, l’identité, la sexualité, le genre et la religion.


Mais aujourd’hui je ne vais pas te parler de série tv, non pas que ce ne soit pas mon dada, mais bien parce que j’ai un sujet bien plus important que ça !

Dans cette série, on retrouve Nomi Marks, anciennement aussi appelé Mikael, jouée par Jamie Clayton ou encore Lito Rodriguez, un célèbre acteur qui cache son homosexualité à ses fans, divinement bien jouer par Miguel Angel Silverste.

nomi+lito sens8

Tu l’auras donc compris, mon article de ce jour porte sur l’homosexualité et le transgenre chez les ados.

Pour commencer quelques petites précisions sur le sujet :
On parle de la transidentité le fait, chez certaines personnes, d’avoir une identité de genre et/ou une expression de genre différente de leur sexe assigné. La transidentité est indépendante de l’orientation sexuelle. Les personnes transgenres peuvent s’identifier hétérosexuelles, homosexuelles, bisexuelles, etc.

(**)

L’homosexualité désigne un ensemble de comportements sexuels, caractérisés par l’attirance sexuelle ou affective d’un individu envers un autre individu de même sexe.

(**)

Alors déjà, on sort tout de suite de ce cliché : ce sont des personnes comme nous, qui ont des peurs, des sentiments, qui ressentent de la tristesse, donc on évite de croire que parce qu’on est transgenre ou homosexuel on est différent !

Lorsque que quelqu’un révèle son homosexualité, on dit souvent qu’il « sort du placard » ou « fait son coming out ». Le processus de découverte de l’orientation sexuelle peut commencer :

• Lorsqu’on s’aperçoit qu’on est attiré par une personne de son sexe ;
• Par le sentiment d’être différent de ses amis et de ses camarades de classe ;
• Par une expérience sexuelle.

Ces sentiments peuvent provoquer une certaine incertitude, laquelle peut être aggravée par :

• La peur d’être rejeté par ses amis et sa famille,
• Le manque de modèles homosexuels,
• Le peu d’occasions de socialiser avec des personnes qui ressentent les mêmes choses.

Pas de panique. Déjà tu en parles quand tu t’en sens capable. Il peut être très difficile de révéler ton homosexualité à tes parents. Tu as le sentiment de « mentir » en ne te confiant pas, tout en t’inquiétant de leur réaction. Mais rassures-toi, certaine personne ne se sentent pas prêt à annoncer leur orientation sexuelle avant l’âge adulte.

La chose la plus important que tu dois savoir, c’est que tes parents t’aiment comme tu es.

Si tu es déjà en âge d’avoir tes premiers rapports sexuels, n’oublie pas de subir régulièrement des tests de dépistage de maladies sexuellement transmissible. Et on ne déconne pas avec ça. On s’aime oui, mais avant tout on se respecte et on se protège ! Au même titre que ces jolies demoiselles qui devraient se faire vacciner contre le virus du papillome humain (VPH). Pour qu’il soit le plus efficace possible, il doit être fait avant le tout premier rapport. N’hésite pas à consulter ton médecin de famille qui te parleras de ça bien mieux que moi.

Ensuite, ait confiance en tes parents.Oui je sais, j’insiste vraiment là dessus ! Après tout, ils y sont passés bien avant nous, qui de mieux pourra te conseiller qu’eux ?

Pour finir, on garde le sourire ! Rien n’est grave ! (À part bien sûr quand tu loupe ton trait d’eyeliner le matin alors que t’es à 5 min de louper ton bus pour aller en cours) Si tu te sens seul, et que tu es terrorisé à l’idée de te confier à un parent ou à quelqu’un d’autre, il existe des associations qui pourront répondre à tes questions.

Ça se passe ici pour le Valais

alpagai

Et ici pour le canton de Vaud !

192px-VoGay_-_Logo_Complet

Dans tous les cas, je te laisse avec ma petite sélection TRANScendante et carrément GAY de petits bouquins que j’ai adoré découvrir !

À très vite mes petits chats,
Bisous bisous

Sabrina 😊

Operation-Pantalon

L’uniforme, oui ! La jupe, non ! Liberté, égalité, pantalon ! Liv (ne l’appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu’il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d’uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes. Commence alors l’Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d’obtenir ce qu’il veut, c’est de mener la bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d’être gagné d’avance ! Un roman bourré d’humour, de tendresse et d’amour inconditionnel.

Dès 12 ans

Normal-e

À 8 ans, David Piper a déclaré devant sa classe : « Je veux être une fille ». Six ans plus tard, il reste le mouton noir de son école. Tout le monde le croit gay, mais au fond de lui, il est simplement une fille dans un corps de garçon.

ici

Dès 13 ans

Celle-dont-j-ai-toujours-reve

Pour devenir elle-même, Amanda a traversé bien des épreuves, mais la plus terrifiante reste à venir : sa première histoire d’amour.

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew. Celle dont j’ai toujours rêvé est un récit universel et une fantastique histoire d’amour.

Dès 13 ans

George

Notre héros a dix ans. Il est né avec quelque chose qui pend entre ses jambes, on l’appelle George, on le prend pour un garçon.

Qui à part George lui-même, peut dire s’il est une fille ou un garçon ? Il sait au fond qui il est.
Le sujet est traité du point de vue d’un enfant, avec ses réflexions et sa maturité.

ici

Dès 13 ans

J-ai-avale-un-arc-en-ciel

Capucine est une adolescente américaine de 17 ans. Sa mère est américaine et son père est français. Ayant besoin de se confier tout en restant dans la confidentialité, elle commence à écrire un blog en français. Elle y décrit sa vie, ses amis, son lycée, sa relation avec ses parents.
Mais le plus important, elle y confie ses certitudes et ses doutes.

ici

Dès 13 ans

Sam-et-le-s-s-garcon-s

Sam, en dernière année au lycée, est célibataire depuis deux ans. Deux ans, vous imaginez ?! Quand sa meilleure amie lui propose de jeter un sort pour lui trouver un nouveau copain, Sam est sceptique, mais il accepte malgré tout. Et il rencontre aussitôt quatre candidats potentiels : Gus, un sublime élève au charme très… français ; Jamie, un charmant et timide jeune peintre ; Travis, future Rockstar sexy ; et Landon, son ex, avec qui il a eu une relation passionnée. Lequel d’entre eux est son garçon idéal ?

ici

Dès 13 ans

Moi-Simon-16-ans-Homo-sapiens

Simon 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement qu’ils fréquentent le même lycée et qu’il l’apprécie énormément.
Mais il commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

ici

Dès 13 ans


Leave a Comment


un × trois =