Margaud
Écrit par
Blogueuse
19 mars 2015 |  0 like   |  0 vues

Les mots sont parfois inutiles : Albums sans paroles

Quand on ouvre un album on se met automatiquement à lire les mots imprimés sur le papier. Pourtant certaines histoires n’ont pas besoin d’être écrites pour être racontées. A l’aide de quelques images et d’un peu d’imagination les histoires prennent tout autant vie que si elles avaient un texte.

 

9782746733572FS

 

A commencer par la très belle collection Histoire sans paroles chez Autrement édition. Pour vous montrer de quoi je parle j’ai choisit le magnifique album de Princesse Camcam « Une rencontre ». C’est l’histoire d’une renarde qui se fait chasser d’une propriété et qui va aller se cacher dans le réduit du jardin. Un jeune garçon la surveille et va venir voir ce qu’elle trame, quand… surprise. Les illustrations tendres et originales de l’illustratrice aident bien sur à se mettre dans cette ambiance toute douce et réconfortante. Mais ensuite c’est aux narrateurs de trouver la manière dont ils vont raconter ces histoires.

 

nuts-1re-couverture1

 

 

Dans un style un peu drôle et dessin animé on retrouve la collection Cartoons des éditions Rêves bleus. Des petits formats carrés, en noir et blanc, avec un seul élément en couleur. Dans l’histoire de « Nuts » par exemple nous allons découvrir les aventures d’écureuils qui vont se chamailler pour un fruit. Cela va donner une histoire pleine de rebondissements, enfin ça, ça dépend de comment vous la racontez.

 

 

 

9791023502183FS

 

Et enfin mes derniers coups de cœur vont pour « Off » chez Seuil Jeunesse de Xavier Salomo. Un enfant sur le dos d’un cerf entre dans une centrale nucléaire, et appui sur un gros bouton rouge. Les conséquences de son acte vont être inévitables. Une petite merveille de douceur et d’espoir. Un décor dévasté et sombre, ou cet enfant et cet animal sont les êtres les plus purs. En enfin je termine avec « Jour de neige » chez Autrement édition de Delphine Chedru. Même si le printemps est presque là, il a neigé toute la nuit dans ce livre. Au fil des pages l’on découvre toutes sortes de traces d’animaux, mais ou se rendent-ils ? Pour le découvrir, il faut ouvrir ce petit ouvrage tout carré, et tout carton.

 

Alors ? Le texte est-il toujours utile dans une histoire selon vous ?

Leave a Comment