Retour home
Rémi
Écrit par
blogueur
28 juillet 2016 |  1 like   |  60 vues

La Boutique Vif-Argent

boutique-vif-argent02Me voici de retour armé de ma pelle, un peu genre le fossoyeur de film, bon ok en moins classe, donc oui pelle, car pelle = creuser (le bon, la brute et le truand) et j’avais besoin d’elle pour atteindre le livre duquel je vais vous parler. Comme le titre de l’article le laisse supposer il s’agit en effet de : La boutique vif-argent (quelle surprise) dont le premier tome est parut en mai 2015.

Finley, qui vit dans le paisible village écossais d’Applecross, a toujours préféré aller à la pêche plutôt qu’à l’école. Mais ce n’est pas du goût de ses parents. Puni, le voilà obligé de remplacer le facteur dans sa tournée d’été. Un jour, il doit remettre à une certaine famille Lily une lettre envoyée par le mystérieux «Club des Voyageurs Imaginaires». Comme par enchantement apparaît alors une étrange boutique rouge, et surgit la fille la plus étonnante (mais aussi la plus belle) que Finley ait jamais rencontrée: Aiby Lily. Bientôt, ils se trouvent confrontés à des événements inexplicables, des énigmes insolubles et de redoutables ennemis… Ainsi commencent les aventures extraordinaires de l’intrépide Finley McPhee et de l’irrésistible Aiby Lily.

L’auteur de ce livre est Pierdomenico Baccalario, auteur italien à qui l’on doit, entre autres, Ulysse Moore. Ayant lu et beaucoup apprécié la série susnommée, c’est avec plaisir que je me suis embarqué dans cette aventure et à la fin du premier tome je ne le regrette pas ! La magie est omniprésente dans le premier opus et l’auteur adore jouer avec des phrases comme : à ce moment je ne le savais pas encore… il use d’ailleurs un peu ce procédé mais ce n’en est pas pour autant déplaisant, je trouve même que cela augmente le suspens au fil des pages. Les personnages principaux sont énigmatiques comme il faut (un peu mais pas trop) et nos chers second rôles ont tous une substance qui les rendent facilement dissociables.

Parlons du livre en tant qu’objet, je crois pouvoir dire que Gallimard a mis le paquet. Sous la jaquette tape à l’œil (que vous avez pu apercevoir en cliquant sur mon merveilleux article) se cache une autre fourre tout aussi sublime et bien moins tape à l’œil (que, cette fois ci, vous avez l’insigne honneur de pouvoir observer du coté gauche du toujours aussi merveilleux article). Ouvrons ce livre si vous le voulez bien. Au fil des pages apparaissent des plans d’objets magiques tirés du GLOM (Grand Livre des Objets Magiques) magnifiquement illustré par Bruno Iacopo  comme ceux que vous pouvez apercevoir un peu plus bas.

Au final c’est une très agréable découverte dont je lirais très prochainement la suite, car ce premier n’est au final qu’une mise en bouche aux vues des événements à venir dans les tomes suivants. Cette série comporte d’ores et déjà trois tomes sur les quatre composant la série. Dès 9 ans.

boutique-vif-argent-2 boutique-vif-argent

Leave a Comment


sept − 2 =