Retour home
Frédéric
Écrit par
blogueur
21 novembre 2016 |  0 like   |  78 vues

Vitesse minimale et bons gestes pour éviter le flou de bouger

Flou de bougerVous trouvez que vos photos sont floues surtout dans des conditions de luminosité faible, mais vous ne savez pas pourquoi ? Pensez à vérifier votre vitesse en premier lieu et également la manière dont vous tenez votre appareil, ce que nous allons voir dans cet article !

Il existe une règle assez facile à se rappeler qui divise par la longueur de la focale, le chiffre 1 pour connaître la vitesse minimale à respecter pour éviter le flou de bougé. Par exemple prenons un 50mm ce qui nous fait donc 1/50 minimum pour éviter le flou de bougé. Bien évidemment, n’oubliez pas l’équivalence de votre longueur focale en plein format. Si vous avez un boîtier avec une taille de capteur plus petite, n’oubliez pas de multiplier votre longueur focale par le coefficient multiplicateur de votre capteur (APS-C Nikon x1.5, APS-C Canon x1.6, 4/3 x2, 1 pouce x2.7).

Vous l’aurez compris, plus votre focale est grande et plus votre vitesse sera rapide. A contrario, les grands-angles et ultra grand-angles permettront des vitesses moins rapides.

Bien évidemment, les objectifs stabilisés permettent de gagner encore quelques vitesses tout en vous donnant une photo nette. Les grandes marques annoncent jusqu’à 4 voir 5 stops de gagnés avec la stabilisation, ce qui veut dire que vous pouvez utiliser des vitesses plus lentes, mais cela, je vous laisse le vérifier sur le terrain…

Pour éviter les flous de bouger, il faut également prendre en compte les bons gestes pour tenir son appareil. Il est vrai qu’à l’heure des smartphones, on prend des photos dans n’importe quelle position, cependant, un boîtier reflex ou hybride ne se manipule pas comme un smartphone.

Une mauvaise prise de l’appareil et c’est le flou garanti ! Nous allons revoir les bons gestes pour bien tenir son appareil. D’abord on écarte les jambes, on fléchit légèrement les genoux, on avance le pied gauche vers les sujet, on positionne le pied droit à l’arrière perpendiculairement au pied gauche. On tourne la paume de la main gauche vers le haut et on avance celle-ci qui va accueillir et sur lequel va se reposer l’objectif. Le pouce, l’index et le majeur serviront à régler votre focale. La seconde main quant à elle, vient sur le grip droit de l’appareil et on pose l’index sur le déclencheur, prêt à dégainer. On place ainsi le viseur devant l’œil dominant. On pose le bras gauche sur le corps comme un appui. On enclenche à mi-course pour effectuer la mise au point, on bloque sa respiration et on déclenche et on ne retire pas trop vite l’œil du viseur pour être sur que le cycle d’ouverture fermeture du rideau soit complet.

Pour une prise de vue verticale en mode portrait, le principe reste le même, mais c’est la main droite qui tourne d’un quart de tour dans le sens contraire d’une montre. La main gauche garde la même fonction, celle de soutenir l’ensemble et régler votre cadrage par le zoom. On serrera bien sûr, les coudes prêts du corps pour améliorer le maintien et ainsi éviter les flous de bougé.

Voilà, maintenant, vous n’avez plus aucune excuse pour rater vos photos !

mots clés

Leave a Comment