Retour home
Frédéric
Écrit par
blogueur
18 août 2016 |  0 like   |  1 022 vues

Photographier le ciel étoilé

Voie-LacteeC’est la bonne période pour prendre en photo la voie lactée et ses étoiles ! Nous allons voir comment faire pour photographier le ciel étoilé. Par manque de lumière, vous l’aurez compris, nous allons faire de la pose longue d’où la nécessité en premier lieu, de l’utilisation d’un trépied. Vous n’en avez pas ? Vous pouvez trouver d’excellents trépieds à partir de 99.90 CHF dans votre Fnac la plus proche. Vous savez certainement que la terre tourne d’où la nécessité de connaître une règle de calcul qui va vous permettre d’éviter un filé d’étoiles sur votre photo (autre technique que nous découvrirons dans un prochain article), la fameuse règle des 600. Certains photographes préfèrent la règle des 500, mais nous ne rentrerons pas dans le débat.

Cette règle des 600 va nous permettre de calculer précisément le temps nécessaire pour exécuter un cliché relativement net par rapport à votre matériel et plus précisément votre focale. Nous devons connaître la longueur de votre focale pour appliquer cette règle des 600, n’oubliez pas d’appliquer votre coefficient multiplicateur si vous utilisez un boîtier APS-C (pour rappel, 1x en full frame, 1.5x en APS-C Nikon, 1.6x en APS-C Canon ) puisque celui-ci aura évidemment une incidence sur votre focale réelle.

C’est là qu’intervient cette fameuse règle des 600 qui n’est pas vraiment une règle en soi, mais plutôt un petit calcul qui va vous aider à déterminer la limite de votre temps de pose avant que les étoiles ne deviennent floues sur votre cliché.

Le calcul est simple, vous devez diviser le nombre 600 par votre focale réelle, c’est-à-dire que si vous êtes en APS-C, vous devez multiplier votre focale par le coefficient multiplicateur de votre capteur, pour rappel 1.5x ou 1.6x.

Si vous utilisez par exemple un Canon EF-S 10-22mm ou un Nikon DX 10-24mm, vous aurez donc une longueur focale de 16-35mm pour Canon et 15-36 pour Nikon.

Puis ensuite vous allez diviser 600 par la focale utilisée. Nous allons prendre la focale  la plus grande angle possible. Ce qui va nous donner 37,5 secondes pour Canon et 40 secondes pour Nikon. Vous avez donc la limite du temps de pose avant que vos étoiles ne deviennent floues sur votre cliché. Je ne vous conseille par forcément d’aller à la limite calculée, car cela ne vous donnera pas nécessairement la bonne exposition, car vous allez devoir jouer suivant les performances de votre boîtier, sur la sensibilité ISO pour compenser le manque de lumière et vous devez faire attention à ne pas trop monter en ISO pour éviter le bruit numérique au risque d’avoir des clichés fortement dégradés.

Il va falloir, bien sûr, effectuer différents essais pour trouver la bonne combinaison ouverture, vitesse et sensibilité.

Assurez-vous de la bonne stabilité de votre trépied, passez en mode bulb si vous avez besoin d’un temps de pose supérieur à 30 secondes et l’emploi d’une télécommande est fortement recommandé. Je vous recommande également si votre boîtier le permet, de régler un délai de déclenchement, car vous l’aurez compris, il faut éviter à tout prix, la moindre vibration.

Vous l’aurez aussi compris, il est nécessaire de travailler avec un ultra grand-angle pour avoir des temps de pose relativement longs, sinon vous risquez d’avoir besoin de monter fortement en sensibilité…

Quant à l’autofocus, vous devez débrayer, c’est-à-dire passer en manuel et régler la mise au point sur l’infini.

Voilà vous êtes prêt pour aller chasser les étoiles filantes avec en toile de fond, la voie lactée. N’hésitez pas à nous faire partager vos photos !

Leave a Comment


5 × un =