Retour home

Écrit par
blogueur
31 mars 2011 |  0 like   |  4 vues

Ode a mon 50mm f/1.8 !

Je fais de la photo depuis plus de 20 ans (je ne suis pas si vieux que ça, j’ai juste commencé très tôt) et j’ai eu des objectifs de toutes les formes, tailles et couleurs. Mais aucun ne m’a donné autant de joies et satisfaction que mon 50mm f/1.8.

Je l’ai découvert grâce a mon oncle (photographe officiel de la famille) qui pendant longtemps n’a eu que cet objectif sur son appareil photo ramené d’une guerre en Afrique.

C’est en visionnant toutes ses différentes photos, faites au long des années (guerre, mariages, manifs politiques, baptêmes, meetings d’athlétisme, pique-niques, etc.) que je me suis rendu compte de la qualité optique et de la polyvalence de cet objectif et j’ai décidé de l’adopter. Enfin dans sa version plus récente…

Je le préfère à tous mes autres objectifs pour plusieurs raisons :

D’abord  il est petit, environs 5 cm de long et 155g ! Facile a transporter et surtout discret, c’est un objectif de Gentlemen. Moins intimidant pour un modèle qu’un « gros » objectif pointé sur son visage.

Et c’est vraiment son point fort, le portrait, c’est la qu’il donne tout son potentiel et c’est pour le portrait que je l’utilise le plus. Sa faible profondeur de champ sublime le sujet, le faisant vraiment ressortir de l’arrière plan. L’œil n’est pas distrait par le superflu et on ne voit plus que le modèle (comme quand on se concentre intensément sur un objet où qu’on est amoureux).

Il est aussi très lumineux. Avec une ouverture a 1.8, même dans les endroits très sombres, je suis rarement à cours de lumière. Pour mes photos en lumière naturelle il ne m’a jamais déçu.  Petits concerts, mariages, dîners, extérieurs nuit… j’ai pu tout faire sans le flash, qui peut, souvent, gâcher l’ambiance.

Cet objectif m’oblige à réfléchir aussi. J’ai remarqué que quand j’utilise un zoom je deviens flemmard. Je reste souvent immobile, utilisant seulement la bague de zoom pour cadrer… Avec le 50mm je suis obligé de bouger ! Je zoome littéralement avec mes pieds !

Il m’oblige à me déplacer pour trouver un nouvel angle, un nouveau cadrage, changer la composition ce qui m’emmène a m’intéresser plus a mon sujet, découvrant ainsi de nouvelles facettes. Ça stimule mon intérêt pour le sujet  et améliore ma technique  ainsi que l’originalité de mes photos.

Ce qui me fait apprécier encore plus cet objectif c’est son prix ! Je l’ai payé environs 200.- et quand je pense a ce qu’il m’apporte en retour, je me dit qu’il les vaut et bien plus. Si je le cassais ou me le faisais  voler j’en rachèterais un autre aussitôt.

Je l’ai conseillé à quelques amis et collègues, et ceux qui l’ont acheté en sont ravis.

Mon 50mm 1.8 est un Nikon, mais j’ai toujours l’appareil Canon de mon oncle avec son vieux 50mm 1.8  dessus et vous trouverez des objectifs  équivalents dans d’autres marques :

Canon EF 50 mm f/1.8

Nikon 50mm f/1.8

Pentax 50 mm f/1.4

Sony 50mm f/1.8

One Response to “Ode a mon 50mm f/1.8 !”


reigné
20 avril 2011 Répondre

Votre « papier » est très sympa, réjouissant, on sent combien vous êtes un photographe heureux avec votre 50mm à 1.8, vous le seriez donc davantage encore avec un 1.4 n’est ce pas ? J’en ai un, Pentax-m, qui vit sa vie sur un petit boîtier Pentax ME super que j’avais payé dans les 130.- (l’objectif) si j’ai bonne mémoire. Je ne veux pas m’en séparer mais vous donner l’info . cordialement.

Leave a Comment


5 × un =