Retour home

Écrit par
blogueur
17 août 2010 |  0 like   |  1 vues

Objets inanimés, avez-vous donc une âme?

Gallus Cadi Lux 1942, un petit supplément d'âme...

Petits joyaux plein de  charme, antiques mécaniques et vieux boitiers patinés…

Quid de la patine du temps à l’heure de la photo-consommation de masse, quand un nouveau modèle apparaît tous les 6 mois avec une espérance de vie toujours plus raccourcie… Le « progrès » n’attend pas et la photo a pris le virage du numérique à toute allure !

En suivant  les tendances du marché des nouvelles technologies, l’appareil photo concentre maintenant tout un ensemble de fonctionnalités qui sort largement du cadre purement photographique.

La vidéo fait désormais partie  du « minimum syndical », et l’arrivée de la Haute Définition (HD »Ready » et Full HD) confirme l’engouement du public pour cette fonction autrefois réservée aux détenteurs de caméscopes. Certains modèles proposent même une prise de son stéréo et zoom activable en cours de vidéo.

La généralisation des fonctions de recadrage et de retouche d’image  (filtres artistiques)  rend  l’utilisation de l’appareil photo plus ludique et plus pratique, tout est fait pour joindre l’utile à l’agréable, et aucune de ces petites machines ne nécessite de connaissances techniques particulières. L’écran tactile grand format haute résolution,  le mode GPS, les connections WIFI et  Bluetooth continuent  d’élargir le potentiel hightech et la palette d’utilisation de ce qui n’est plus tout à fait qu’un appareil photo.

Le Samsung St1000 vous offre la totale: GPS, WiFi, Bluetooth et video HD...

Car si l’avènement du numérique a permis quelque chose, c’est bien de développer une technologie  assez souple  pour  s’adapter à plusieurs supports totalement  différents. C’est aussi grâce à elle qu’il est possible de faire des photos et des vidéos à partir  de son natel. Lentement mais surement, tout ce beau monde converge  vers un seul et même super-outil à tout faire. En bref, quelque chose de léger, facile à transporter, plutôt plat , lisse et compact.

Ces gammes de compacts dédiées aux loisirs répondront parfaitement aux attentes d’un public amateur de gadgets ultra sophistiqués, mais risquent de laisser de marbre les passionnés, à la recherche d’appareils plus ancrés dans la tradition purement  photographique.

le Canon G11, le dernier appareil encore équipé d'un viseur optique intégré.

Le Canon G11, le Panasonic Lx5 ou le Samsung EX1, de par leur design, leur qualité de fabrication et leurs objectifs haut de gamme, sont clairement destinés aux utilisateurs en manque d’authenticité :

– Leur prise en main est nettement plus confortable,

–  Ils sont entièrement utilisables en mode manuel et semi-automatique,

– Ils sont  équipés d’une griffe pour adapter un flash plus puissant et  permettent de retrouver un réel plaisir à faire de la photo.

Le tout premier Olympus Pen, en 1959

Nouvellement développée, la gamme hybride répercute la même approche, avec en plus la possibilité de changer d’objectifs.

Plus proche dans sa conception de son grand frère le réflex, l’hybride présente un encombrement et un poids plus réduit, une utilisation très simplifiée, tout en proposant une qualité d’image exceptionnelle.  Avec son EP1, Olympus fait clairement référence à ses origines :  son dessin du boitier reste traditionnel, alors que  Sony mise résolument sur un design ultra-moderne en développant ses NEX-3 et NEX5.

L'Olympus Pen EP1. Cinquante ans plus tard, un tout petit air de famille..

Ce  « vintage » photographique est clairement à l’ordre du jour, à l’heure où les frontières entre la photo, la vidéo, la téléphonie deviennent de plus en plus floues. Il permet au photographe de continuer à affirmer sa spécificité, son appartenance au groupe des « amoureux de  l’image » en affichant explicitement son attachement à la tradition du bel objet « photo ». Mais pour combien de temps encore…?

Leave a Comment


cinq × un =