Retour home

Écrit par
blogueur
20 août 2010 |  0 like   |  0 vues

Objet Photographique non identifié: La jetée de Chris Marker (1962)

Ceci est l’histoire d’un homme marqué par un souvenir d’enfance

Synopsis : L’histoire débute à Paris, après la  » Troisième Guerre mondiale  » et la destruction nucléaire de toute la surface de la Terre. Le héros est le cobaye de scientifiques qui cherchent à rétablir un corridor temporel afin de permettre aux hommes du futur de transporter des vivres, des médicaments et des sources d’énergies : « D’appeler le passé et l’avenir au secours du présent ». Il a été choisi en raison de sa très bonne mémoire visuelle : il garde une image très forte et présente d’un événement vécu pendant son enfance, lors d’une promenade avec sa mère sur la jetée de l’aéroport d’Orly.

Si vous voulez découvrir un travail photographique génial et singulier, ruez-vous sur  La jetée de Chris Marker (1962). La jetée est  un photo-roman  de 28 minutes composé de photographies noir et  blanc. Le diaporama est ponctué par la voix off du personnage principal. Chris Marker (photographe, réalisateur, écrivain) obnubilé  par Vertigo, chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock sorti en 1958, donne sa propre relecture du film dans ce brillant diaporama. La démarche est en adéquation avec son sujet, l’obsession de Chris Marker pour Vertigo  renvoie à celle de Scottie (James Stewart) pour Madeleine (Kim Novak), amoureux d’une image qu’il a créé lui-même. Chris Marker va au bout de son fantasme cinématographique en utilisant judicieusement la photographie, support le plus pertinent pour interroger la mémoire. Outre une réflexion sur le souvenir et la puissance des images Chris Marker en convoquant la Madeleine d’Hitchcock (de Proust ?)  dans son propre photo-roman nous invite à un voyage dans l’histoire du cinéma qui trouve sa continuité dans le film de Terry Gilliam L’armée des 12 singes (sorti en 1995, remake de La jetée faisant référence directement à Vertigo, avec comme actrice principale Madeleine Stowe).

Je ne saurais trop vous conseiller chers cinéphiles et amateurs d’images de vous organiser une petite soirée ciné club en vous enchainant le triptyque Vertigo-La jetée-L’armée des 12 singes. Cela éclairera les œuvres d’un jour nouveau et soulignera la pertinence de l’utilisation de la photographie dans le pivot central poétique qu’est la jetée.

http://www.dailymotion.com/video/xz5cs_la-jetee-1962_creation

Leave a Comment


trois × 3 =