Retour home

Écrit par
blogueur
30 mai 2013 |  0 like   |  5 vues

Lewis Hine à l’honneur au fotomuseum : un regard sur le socialisme américain du 19ème siècle.

Selon le spécialiste Didier Aubert, entre la dernière décennie du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale, les États-Unis traversent un épisode généralement qualifié de “progressiste”, adjectif commode servant à résumer une époque caractérisée par une remarquable effervescence sociale et politique. Industrialisation, urbanisation et immigration sont les grandes questions du temps.

On s’inquiète des grands monopoles industriels et financiers, de la croissance incontrôlée des villes, de l’avenir de la démocratie et de l’identité américaine face à l’arrivée massive d’immigrants juifs ou catholiques débarquant par millions des campagnes d’Europe de l’Est ou d’Italie du Sud. Ces phénomènes favorisent l’émergence d’un certain nombre de mouvements de réforme réclamant l’intervention accrue du politique dans les domaines économiques et sociaux.

Lewis Hine, ayant d’abord été étudiant universitaire en sociologie, finit par devenir photographe en témoignant de la réalité, ou plutôt de la transformation sociale à laquelle Les États-Unis fait face. Hine nous montre surtout des enfants au travail, des immigrés forcés de travailler dans des usines ainsi que des situations qui reflètent bien le changement économique au niveau national : le capitalisme naissant…

Une série de photographies en noir et blanc sont a découvrir au fotomuseum à Wintherhur du 8 juin jusqu’au 25 août.

Lewis Hine ; children at work ; Survey ; 19ème siècle

20130530-220719.jpg

Leave a Comment


18 − 18 =