Écrit par
blogueur
16 décembre 2013 |  0 like   |  7 vues

Kodak city : un témoignage photographique sur un empire en déclin

Le livre KODAK CITY nous montre un terrible témoignage visuel des conséquences que subit la ville industrielle de Rochester : la fin de l’industrie de la pellicule photographique liée à l’évolution rapide de la photographie numérique.

Kodak, ce grand Empire né au 19ème siècle grâce notamment à ses appareils photos jetables prêt à photographier, fit beaucoup évoluer l’industrie de la photographie argentique. En 1892, George Eastman fonda Kodak à Rochester et créa ainsi environ 30 000 postes de travail. Environ 120 ans plus tard, Kodak tire la sonnette d’alarme et décide de déposer le bilan, faute d’avoir pris à temps le virage numérique…

Catherine Leutenegger, photographe indépendante et auteur de ce livre, travaille entre Lausanne et New-York. Elle interroge, à travers le médium photographique, le bouleversement technologique que vit la photographie à travers l’ère du numérique. Son travail est principalement axé sur la recherche. Elle adopte un style documentaire très riche en significations. Elle travaille principalement à la chambre grand format.

Les images que montre Leutenegger relèvent plutôt du sensible. Plusieurs images montrent une certaine inquiétude face à l’avenir.

Le livre « KODAK CITY » sera publié en automne 2014. Il faudra donc s’armer de patience pour pouvoir l’acquérir…

Voici quelque liens à disposition pour en savoir plus sur la photographe son travail :

Catherine Leutenegger

Consultation de quelques images extraites de la série « KODAK CITY »

 

Kodak city

One Response to “Kodak city : un témoignage photographique sur un empire en déclin”


Bonjour et merci pour cet article!
Le livre est sorti en avril dernier.
Savez-vous quand il sera disponible dans les nouveautés à la FNAC?
Merci pour votre réponse et meilleurs salutations,
C. Leutenegger

Leave a Comment