Écrit par
blogueur
16 juillet 2010 |  0 like   |  4 vues

Essai matériel : CANON EF 50 mm f/1.4 USM (utilisé sur un CANON 550D)

Devant un capteur  APS-C, voici un caillou idéal pour le  portrait  (correspond à un 80mm, nous n’avons pas tous un plein format !), il est doté du micro moteur USM pour une mise au point rapide et silencieuse. L’objectif inspire confiance par sa belle finition (baïonnette métallique, dommage qu’une fois de plus le parasoleil soit en option). Les présentations étant faites, vous trouverez les diagrammes passionnants des tests de vignetage, distorsion ou autre aberration chromatique sur le web (soit dit en passant l’objectif ne présente pas de défaut évident). L’objet de cet article est de partager une première impression, un ressenti terrain.

 

Evidemment à pleine ouverture (f1.4) le piqué n’est pas optimal mais reste très intéressant. Abreuvez votre capteur de lumière et vous obtiendrez une profondeur de champ minimale, permettant une très grande précision (floutage accentué), mais ne tolérant aucune approximation : heureusement en AF le moteur USM autorise la retouche de point manuellement, fonction essentielle je vous le garantie (à pleine ouverture l’AF a du mal). Si votre boitier gère bien la montée en ISO (hautes sensibilité) alors ce 50 mm vous permettra de shooter sans flash même dans des conditions de faibles lumières.

En conclusion : à partir de f/2.8 le piqué est tout simplement excellent et aucun défaut ne contrarie votre prise du vue.  En dessous de f/2.8, on peut obtenir  facilement des photos éthérées, des ambiances vaporeuses  et une multitude d’autres rendus. Bref descendre sous la barre de f/2.8 s’est élargir le champ du possible et donner  libre cours à votre créativité. 

Pour les budgets serrés, le CANON EF 50 mm f/1.8 est une alternative intéressante et moins onéreuse.

 

 

mots clés

One Response to “Essai matériel : CANON EF 50 mm f/1.4 USM (utilisé sur un CANON 550D)”


Laurent_Rive
16 juillet 2010 Répondre

Les 50mm sont décidément l’achat incontournable pour s’adjoindre un cailloux de qualité à peu de frais. Effectivement moins polyvalent avec un capteur APS-C, ça n’en reste pas moins un must. Et l’exercice de la focale fixe avec son cadrage exigeant est également bénéfique. A compléter ensuite avec un 35mm pour nager dans le bonheur !

Leave a Comment