Écrit par
blogueur
25 mars 2011 |  0 like   |  2 vues

André Kertész à l’honneur au fotomuseum de Winterthur

Photographe auteur éclairé dans le domaine de la photographie artistique, André Kertész (Budapest, 1895 ; New York, 1985) a composé des photographies poétiques et sensuelles. Il est notamment connu pour avoir été l’un des premiers à utiliser l’appareil portatif Leica 35 mm. Dès 1912, il commence à immortaliser des visages et des paysages qu’il croise.

Il s’installe à Paris en 1923 pour pratiquer intensivement sa passion pour la photographie. Sa carrière commence dès ses premières rencontre avec Man Ray ou Brassaï. Le courant photographique avant-gardiste l’attire, et il n’a de cesse de multiplier les prises de vues, d’accentuer les contrastes et de mobiliser des techniques expérimentales.

Il expose et travaille également pour plusieurs magazines comme VU ou Vogue. En 1933, il réalise sa série la plus réputée au monde : les ‘Distorsions‘, série dont des reflets de nus se projettent à travers un miroir déformant. Il décide de quitter la France pour New-York, et continue de travailler pour la presse spécialisée.

Photographe Avant-gardiste, André Kertész nous a laissé un héritage photographique très riche et précieux. Il a fait don de son oeuvre à l’Etat français.

Le Fotomuseum de Winterthur lui consacre une rétrospective jusqu’au 15 mai ! Si la forme, c’est le contenu ! cette phrase reflète bel et bien les images de Monsieur Kertész…

Auteur : André Kertész ; Année : 1926 ; Titre : Paris ; Support : 35mm (24x36mm)

Leave a Comment