Retour home
Loïc
Écrit par
blogueur
26 février 2020 |  3 likes   |  177 vues

Fujifilm X-T4, il frôle l’excellence

Les fans de la marque l’attendaient avec impatience et la concurrence commentait avec circonspection les rumeurs. C’est désormais un fait : le nouveau Fujifilm X-T4 embarquera un capteur stabilisé via la technologie IBIS. Fidèle à sa philosophie de reportage le boitier intègre aussi de nombreuses nouveautés dont une batterie plus performante, un autofocus plus véloce ou encore un écran arrière monté sur rotule. Autant de caractéristiques qui positionnent le X-T4 comme le fleuron de la marque de Nokishita.

Chez Fujifilm, la gamme X-T est celle qui a permis à la marque de reconquérir le cœur des photographes de reportage, amateurs de boitiers compacts, polyvalents et surtout performants. Si la première mouture pâtissait encore de quelques défauts de jeunesse, le constructeur a su adapter sa gamme aux besoins des photographes et monter en puissance. Déjà le X-T3 avait réussi à créer un consensus pour être une véritable alternative aux reflex, le nouveau Fujifilm X-T4 risque d’enfoncer le clou et de figurer sur le podium des ventes d’hybrides dédiés aux reportages. Du moins c’est tout le bien que l’on souhaite à la marque tant les caractéristiques de son nouvel étendard sont alléchantes.

Premier boitier X-T avec une stabilisation capteur 5 axes !

En effet, le Fujifilm X-T4 intègre désormais la stabilisation IBIS directement sur son capteur. Par rapport au X-H1, premier boitier de la marque à en être doté, la nouvelle unité gagne 30% d’encombrement et 20% de poids en moins. Associé à 18 des 29 objectifs XF / XC la stabilisation fonctionne sur 5 axes pour un gain de 6,5 EV selon le constructeur. Au final, la détection serait 8 fois plus précise par rapport à la version déjà vu sur le X-H1. Un gain intéressant qui ouvre d’emblée la voie à un usage photo / vidéo élargi.

Cet élargissement du champ des possibles en vidéo se confirme par la possibilité désormais de filmer en 1080 240p, en 4K 50p, un menu bien différencié de la photo, à un déclencheur séparé et surtout à la possibilité de coupler la stabilisation IBIS avec un mode Image Stabilization Boost qui permet d’enregistrer des plans en marchant tout en se passant de stabilisateur. Même si évidement il faudra vérifier tout cela sur le terrain la promesse est belle. D’autant que d’autres nouveautés viennent égayer ces aspects avec notamment la possibilité d’enregistrer en miroir une séquence sur une deuxième carte ou encore la possibilité de vérifier en temps réel l’exposition et le contraste lorsque l’on enregistre en F-Log.

Mais les vidéastes ne représentent pas encore la majorité des usagers potentiels du X-T4. Ce dernier est avant tout calibré pour satisfaire aux exigences des amateurs d’images fixes et sur ce point la fiche technique pourra en contenter un grand nombre.

mots clés

Leave a Comment