Frédéric
Écrit par
blogueur
21 mars 2017 |  1 like   |  17 vues

Faut-il investir dans un multiplicateur de focale ?

doubleur-de-focale-nikonVous vous êtes sûrement déjà posé la question si cela valait la peine d’investir dans un multiplicateur de focale. Un multiplicateur de focale multiplie, vous l’aurez compris, la focale. Les multiplicateurs de focales les plus courants sont les 1.4x et les 2x. Un multiplicateur de focale est constitué d’un ensemble de lentilles majoritairement divergentes. Son principe est d’écarter les rayons lumineux, de telle sorte que la partie centrale de l’image initiale est projetée agrandie sur le capteur.

Le but est d’obtenir des focales équivalentes à des téléobjectifs généralement lourds et très coûteux. Nous dirons que c’est une solution économique et qui permet d’avoir des objectifs à faible encombrement.

À savoir tout de même qu’en multipliant les dimensions de la partie centrale de l’image, on multiplie au carré sa surface et sa luminosité est divisée dans les mêmes proportions.

Avec un multiplicateur 2x, la luminosité est divisée par 4, on perd 2 diaphragmes.

Avec un multiplicateur 1.4x, la luminosité est divisée par 2 donc on perd 1 diaphragme.

À savoir également que si on double la focale d’un objectif ouvert à f/2.8, on se retrouve à f/5.6 soit la limite maximale pour que la plupart des autofocus fonctionnent encore. Cela veut dire qu’avec des objectifs moins lumineux, on se retrouve en mise au point manuelle,  donc on perd l’autofocus, ce qui peut être gênant suivant le thème abordé.

Prenez en compte le fait qu’en agrandissant une image, on agrandit aussi tous ses défauts, préférez donc déjà des objectifs présentant un piqué et une excellente qualité optique, mais sachez que cela est rarement le cas pour les télézooms utilisés à leur focale maximale.

N’hésitez pas à vous renseigner auparavant sur la compatibilité des multiplicateurs de focales avec vos objectifs, car ils ne sont pas forcément compatibles entre eux. Prenons l’exemple des zooms transstandard qui ont fréquemment une lentille à fleur de la monture interdisant le montage des deux parties au risque d’abîmer les lentilles de chaque élément.

Pour résumer, les avantages sont que vous obtenez une focale plus longue, un rapport focal/poids intéressant et également un rapport focal/prix généralement intéressant. Quant aux inconvénients, vous risquez une perte de vitesse et de l’efficacité de l’autofocus voire même de ne plus en avoir, une réduction de l’ouverture de 1 à 2 stops, une augmentation des aberrations chromatiques, une baisse du piqué de l’objectif.

Les puristes vous conseilleront de ne pas investir dans un multiplicateur de focale, ce qui pouvait être significatif il y a encore quelques années, mais je pense qu’au vu de la montée en puissance et surtout en qualité des objectifs actuelles, vous ne risquez pas grand-chose, sachez juste que vous perdez suivant l’objectif utilisé, ”légèrement” en qualité.

Vous trouverez ICI une sélection de multiplicateur de focale.

mots clés

Leave a Comment