Écrit par
blogueur
10 janvier 2011 |  0 like   |  7 vues

TorchLight : Hack’n slash for ever !

Torchlight est ce genre de petits jeux qu’on découvre toujours avec intérêt, qui ne fait pas vraiment parler de lui, qui ne paye pas de mine, qui ne coûte pas cher en magasin et qui pourtant a titillé mon intérêt quand j’ai pu lire, par hasard dans un magazine, qu’il avait été conçu et réalisé par des anciens de chez Blizzard, comme le papa de Diablo en personne pour ne citer que lui. Du coup vous comprendrez mon intérêt grandissant pour ce joli petit titre qui me permettra d’attendre la sortie de Diablo III … qui sortira peut-être … un jour.

Torchlight, c’est du hack’n slash pur et dur, dans la plus grande tradition des jeux du genre. Nous ne parlons pas ici de RPG ( jeux de rôles ) mais vraiment d’un jeu d’action aventure où le scénario à été troqué contre des tonnes d’objets différents, des classes de personnages intéressantes et des collections de monstres et de niveaux sans fin !  Voila ce qui fait un excellent jeu dans ce genre unique, une véritable fête de l’objet magique, de la combinaison d’armures en set, d’objets uniques, de monstres et de boss comme peu de jeux savent nous l’offrir.

Ce qui persiste dans ce genre de succès, c’est les personnages qu’on peut y incarner, là le choix est effectivement un peu léger, mais on peut quand même faire dans la diversité. Tout d’abord nous avons le guerrier, combattant émérite, qui frappe fort et qui mise sur sa force et son armure lourde. Continuons par la jolie demoiselle de la sélection, qui elle, mise sur son arc ou sur des armes à feux pour se débarrasser des ses ennemis à distance et bien sûr le magicien de l’équipe, utilisant l’alchimie pour faire exploser tous les monstres à sa portée avec la puissance des éléments qu’il utilise dans de puissants sorts. Trois arbres de talents permettent de choisir une voie et des talents spéciaux pour les personnages, ce qui diversifie l’expérience de jeu.

Ce qui manque cruellement dans ce jeu, c’est qu’on ne peut pas jouer en multi, c’est fort dommage car c’est un élément très amusant dans les autres jeux du même genre, mais j’avoue qu’on peut tout à fait profiter du titre sans pour autant que ce manque soit décisif dans le plaisir de jeu. Un jeu uniquement jouable sur PC qui vous fera certainement attendre jusqu’au grand jour où nous saurons enfin quand sortira Diablo III !

Torchlight 2 est quant à lui annoncé avant la fin de l’année 2011, une suite qui risque de gommer tous les petits manques qu’on trouve dans le premier opus. Peu d’info sur ce titre à ce jour, mais j’y reviendrais dans un prochain article lors de sa sortie !

Leave a Comment