Écrit par
blogueur
20 juillet 2014 |  0 like   |  0 vues

Pourquoi Microsoft va fermer les Xbox Entertainement Studios.

Les grandes ambitions qu’à Microsoft pour vous proposer des programmes originaux sur votre télé, c’est terminé. Récemment, l’entreprise à confirmé qu’il souhaitaient fermer leur branche Xbox Entertainement Studios dans les prochains mois. Quelques projets actuellement en cours de développement continueront d’être développés comme « Halo : Nightfall » avant la fermeture définitive des studios Californiens qui emploient 200 personnes.

On ne l’avait pas vu venir.

Le directeur de la division Xbox, Phil Spencer s’est par ailleurs exprimé sur ce sujet :

« Nos partenariats applicatifs avec les fournisseurs mondiaux de contenus de divertissement, de sport et TV pour les clients Xbox partout dans le monde ne sont pas affectés par ce changement organisationnel »

Un rapport de Recode rapporte que le studio, créé en Septembre 2012, est « désorganisé » et « lutte » pour décrocher d’importants accords commerciaux.

Contrairement à Netflix, l’entreprise souhaitait voir sa bibliothèque de contenu originaux – du moins une partie – être un levier pour les ventes de la console. Pari perdu. Et ce n’est un secret pour personne: la PS4 se vend mieux que la Xbox One; l’écart pour le moment n’est pas significatif pour autant, mais il est clair que Microsoft opère des changements stratégiques pour s’assurer de ne pas décrocher comme l’illustre le Bundle Xbox One vendu sans Kinect.

La bibliothèque Xbox « Originals » aurait pu être un élément clé de différenciation. La console a été pensée comme un système de divertissement tout-en-un capable de gérer non seulement les jeux, mais aussi la télévision en streaming, le satellite et la box TV par internet. Microsoft ne cible pas que les joueurs, mais aussi les intéressé(e)s par Roku, Apple TV, Amazon Fire TV et d’autres TV-Box susceptibles de venir embrasser la console de salon.

L’entreprise a annoncé en Avril dernier que 5 millions de consoles Xbox One ont été vendues. Plus tôt cette semaine, Microsoft a déclaré qu’il y avait eu « une envolée » de l’intérêt des consommateurs pour la console, justifiant des ventes plus que doublées aux Etats-Unis. Un tel parc de nouveaux utilisateurs est forcément positif pour la firme, surtout que, dans leur globalité, les consoles de génération 8 (Wii U, PS4, Xbox One) ont connu des records historiques en terme de lancement comparé aux consoles de générations précédentes sur une même période. Mais en ce qui concerne l’industrie audiovisuelle, ces chiffres n’ont pas d’intérêt, le parc de TVs vendues dans le monde étant monstrueusement supérieurs…

Pour vous donner une idée, Agents of SHIELD, une nouvelle série des Studios Marvel produit par ABC (Once Upon a Time, Scandal, Modern Family, etc…) en cours de diffusion aux States ont réuni pour leur lancement plus de 12 millions de téléspectateurs. The Walking Dead, plus de 13 millions en moyenne pour la dernière saison.

Même si Microsoft persuaderait tous ses utilisateurs d’Xbox One, on serait très loin de côtoyer de tels chiffres.

Pour contourner le problème, Microsoft à créé ses propres Xbox Originals cette fois, cross-plateformes. Le premier show, « Every Street United » est disponible sur le Marché américain gratuitement sur Xbox 360, PC Windows et les tablettes au travers de l’appli Xbox Video. Cette volonté de diffuser un contenu désormais cross-plateformes était évidemment nécessaire pour aller chercher plus de téléspectateurs.

Mais c’est là qu’est tout le noeud du problème. Le show de football américain -par exemple – était disponible pour un TRES grand nombre de personnes (Principalement sur PC, avec un parc de téléspectateurs colossal). Ce qui à paradoxalement été un frein pour les ventes de la nouvelle console: les possesseurs actuels d’Xbox 360 ou d’un système Windows ont déjà ce qu’il faut pour profiter de ce programme. Et même ceux qui sont intéressés par l’achat d’une Surface 2 ou de la 360 y trouveront dans ces produits leur compte car les prix ont fortement baissés.

La société Netflix, elle, n’a pas ce problème. Son coeur de métier n’est pas le matériel mais bien la facturation d’abonnements ce qui lui permet ainsi de maximiser sa base clientèle et rendre son service de streaming disponible partout – et bientôt chez nous. Box Tv Internet, consoles de jeux vidéo, télévisions intelligentes, appareils mobiles… nommez une seule plateforme : Netflix est surement déjà disponible dessus.

En Janvier dernier, Netflix comptait 44 millions d’abonnés sur le sol américain, rien que ça. Une telle base client signifie qu’elle peut fonctionner au plus proche d’un réseau de tv traditionnelle, investir d’énormes sommes d’argent pour attirer un public toujours plus séduis par ses offres.

Microsoft aurait pu appliquer une stratégie similaire ainsi l’entreprise aurait pu opter pour un modèle d’abonnement mensuel pour tout le contenu Tv avec une offre de programmes de qualités et variés. Le Xbox Live Gold existe déjà et intégrer du contenu exclusif à la sauce Netflix aurait été plus facile et pertinent pour le consommateur qui aurait vu en ce nouveau service, un « plus » incontournable voire un réel argument pour acquérir la nouvelle console.

Malheureusement ça n’a pas été le cas. L’entreprise à récemment fait machine arrière en ce qui concerne sa politique relative à l’accès aux applications média, alors qu’auparavant, un abonnement Xbox Live Gold était requis pour profiter de Netflix, Hulu ou tout autre service similaire. Ils sont maintenant libres d’accès pour tous.

Comme le nouveau chef de la division Xbox, Phil Spencer l’a clairement exprimé, la Xbox One est orientée jeux vidéo avant tout. La conférence de presse de l’E3 de cette année a fait honneur aux développeurs indépendants et aussi mais surtout aux jeux, toujours les jeux. Le ton est donné.

 

L’an dernier, l’accent mis sur Kinect et le contenu média traduis avec du recul une perte d’élan face à Sony et la PS4. Les joueurs – les « vrais », que l’on nomme early adopters dans le jargon professionnel et qui représentent le plus gros des possesseurs de consoles – sont, sans surprise toujours les premiers à adopter de nouvelles consoles – et donc pour y jouer, principalement- et microsoft à donc immédiatement changé de cap pour tenir compte de cette précieuse donnée, pourtant évidente. Désormais, place aux jeux.

 

Alors, après ce réveil un peut brutal Microsoft s’est rendu à l’évidence : Xbox Entertainement Sutios et les Xbox Originals n’étaient tout simplement plus utiles essentiels.

2 Responses to “Pourquoi Microsoft va fermer les Xbox Entertainement Studios.”


jewaz
7 août 2014 Répondre

Nous avons passé de bon moment avec la xbox mais attendons ce que microsoft nous réserve

Thomas_Balexert
7 août 2014 Répondre

Il ne s’agit juste que des studios, la Xbox, elle n’est pas touchée 😉

Leave a Comment