Retour home

Écrit par
blogueur
11 juillet 2012 |  0 like   |  16 vues

Londres 2012 : d’la soup’ ou du bon ?

Fin testeur de sports que je suis, je ne pouvais pas laisser le jeu officiel des JO de Londres 2012 dans les rayons sans me le tester. Souvent déçu ou peut-être trop exigeant, j’enfile mon objectivité, mon javelot et mes crampons et on y va!

 

Dès le début, la couleur rose et bleue envahit les menus imbibés du thème officiel en toile de fond, on est clairement dans de la licence officielle, mais à fond dans l’appart’ on est prit, on est chaud, on veut voir les épreuves. Et là on est curieux, 45 épreuves catégorisées en rubrique. On y perçoit la piste, le saut ou encore la natation. Pour le moment on reste perplexe, le jugement se fera sur le gameplay. Non seulement la majorité des jeux de sports olympiques se jouent sur un martelage de bouton mais la lassitude gagne rapidement le joueur. Autant dire qu’avec les moyens avec la licence, je l’attends au tournant.


Premier constat, sur les consoles de salons, la maniabilité est intuitive, notamment en natation. Il faut essayer puis réessayer, puis réessayer, puis réessayer. Chaque sport est proprement retranscrit dans les mouvements. C’est sûr parfois faut marteler mais quelques QTE agrémentent pendant le jeu. Une fois l’épreuve terminée, place au menu phare : les jeux olympiques. Il faudra tour à tour débloquer le mode normal, puis le mode difficile. Autant vous dire que gagner en brasse 100 mètres en facile reste abordable, mais en difficile c’est une autre histoire. Une fois remportée vous débloquerez des tenues différentes pour quelques équipes nationales.

Là où le jeu garde sa crédibilité c’est sur son gameplay. En effet, les joysticks devront être actionnés dans les angles voulus ainsi que dans le timing nécessaire. Parfois aussi, vous devrez gérer l’endurance du coureur pendant les phases de récupération ainsi que le gérer sur un timing bien travaillé pour dégoter une médaille. L’ensemble reste correcte tout en proposant une polyvalence entre les épreuves. Petit plus, les records du monde s’affichent pendant les chargements ce qui annonce si vous détenez ou pas, le record actuel de l’épreuve parmi l’ensemble de la plateforme.

 

Comprenant un mode multijoueurs et un mode défi, vous pourrez débloquer des variantes d’épreuve comme le tir à l’arc… en bref de quoi alimenter de longues soirées de concurrence entre amis. Gymnastique, tir à la carabine, trampoline, ou même kayak, tout le monde s’y retrouve.

Le constat est mitigé. Un bel effort est mené sur ces licences des JO. Bejing 2008 était convenable sur l’ancienne plateforme, Londres 2012 est bon. Il manque un tantinet de contenu dans les sports de balle mais l’ensemble est amusant et divertissant. Sortit le 27 juin dernier ceci est un bon p’tit jeu entre amis.
Je pose la manette car j’suis cuit et mon bouton est plus enfoncé qu’il y a une semaine…

Leave a Comment


quatre × quatre =