Écrit par
blogueur
30 juin 2013 |  0 like   |  1 vues

Les sorties de Juin en Test !

L’actualité des jeux vidéo au mois de juin fut marquée par l’E3 et ses nombreuses surprises, ce qu’il laissa peu de place aux sorties. C’est pourquoi, un petit récap’ ne fera pas de mal.

En début de mois on a eu Jonah Lomu Rugby Challenge 2 et Remember Me, qui sont sortit le même jour, le 7.

Jonah Lomu Rugby Challenge 2 reprend la même mécanique que son prédécesseur. Un jeu basé sur l’arcade mais qui a néanmoins subit de nombreuses améliorations. Loin d’un Rugby World Cup 2011, les licences sont, elles par contre, très nombreuses : Le top 14, la D2, le championnat anglais etc… Malgré une variété de mode et un gameplay très fluide, le jeu contient malheureusement quelques lacunes, déjà présentes dans le premier : Un manque d’aboutissement dans la durée. En effet, le joueur est bien immergé dans le jeu mais l’intérêt diminue dans le temps. Les fins de saisons sont bâclées, certains joueurs ne sont pas disponibles, ou encore le jeu bug si vous faites trop de sauvegardes différentes. En bref, un milieu de Rugby World Cup 2011 et de Jonah Lomu Rugby Challenge 2 serait le bon jeu de rugby équilibré. A conseiller pour les amateurs des championnats européens du ballon ovale.

 

Le même jour donc, sortit le dernier titre de Capcom : Remember Me. Véritable ovni des plateformes, le joueur est plongé dans la peau de Nilin, une jeune fille qui se réveille, enfermée dans une boite. Une voix d’homme, Edge, lui parle et la guide durant le long du jeu. Le joueur évolue dans des égouts et des décombres qui s’avèrent  être Paris en 2084. On découvre que la jeune fille est en fait, une « voleuse de souvenirs » professionnelle dans l’art, qui vient avoir tout justement la mémoire effacée. Plongé dans un Paris futuriste,  le jeu repose sur un système dit beat’em all. Des ennemis apparaissent dans un univers linéaire, et des capacités sont à débloquer pour affiner vos combos. Premier bon point : la customisation des combos. En effet, le choix des coups sera nécessaire pour arriver à poursuivre l’histoire sans trop de difficultés et surtout en conservant du plaisir. Jusqu’ici Remember Me présente, un bel univers mais sans trop convaincre les plus réfractaires, mais dès la fin du premier épisode, Lilin, voleuse de souvenirs qu’elle est, déclenche son pouvoir. Deuxième bon point : le Memory Remix ! Véritable originalité du jeu, ce système vous embarque dans un souvenir du personnage ciblé, et nous montre un souvenir déterminant, qui a influencé la vie de ce dernier. A la fin du souvenir…Boom ! Vous pouvez rembobiner le souvenir à l’aide des sticks. Vous apercevez alors que des éléments capitaux ou des objets, sont déplaçables. Ils ont une importance minime mais mit bout à bout, vous changez les conséquences du souvenir, jusqu’à modifier le présent. Veiller à ne pas tuer le personnage ciblé. En bref, Remember Me sauve la mise avec son nouveau système de souvenir et son univers bien aboutit. Par contre les niveaux répétitifs et ses Memory Remix trop rares (1 toutes les 5 heures) tâchent un peu le tableau.

Dernier test c’est un énième MotoGp 2013, que j’ai prit le temps de tester.
J’ai essayé de prendre mon objectivité et le fait qu’on a peu (ou plus) de concurrent de la licence pour vous parler de ce jeu de course de moto. Comparé à l’an passé, les modes présents restent les mêmes : Championnat, courses.. En championnat, vous incarnez un pilote classé parmi les quelques pilotes disponibles. Les autres sont à débloquer, suivant votre niveau de joueur. 3 catégories sont disponibles dont le 500 Cc. Gros jeu de simulation, MotoGp 13 se défend grâce à ses petites finitions et sa facilité à pouvoir affiner votre gameplay selon vos préférences. Son graphisme reste sympathique et les effets de la météo correctes. En bref, propre, à conseiller uniquement pour les amateurs de grosses cylindrés.

 

D’autres tueries sont sortit ce mois-ci : Last of Us et Deadpool the game, mais nous y reviendront avec des tests plus complets.

Leave a Comment