Écrit par
blogueur
11 mai 2010 |  0 like   |  0 vues

Hadoken !

L’histoire nous le prouve, les Street Fighter ne se sont jamais arrêtés à leur première mouture. A commencer par Street Fighter III : Third Strike qui encore aujourd’hui, 10 ans après sa sortie reste l’un des plus joués en tournoi. C’est donc sans surprise qu’a été annoncé la suite avec Street Fighter IV. Alors, simple patch payant ou nouvel opus justifié ?
Parmi les nouveautés, la plus importante consiste en l’ajout  de 10 personnages supplémentaires qui ont la particularité de proposer un gameplay différent des autres protagonistes. Topo rapide:
Les 2 « oubliés » de Super Street Fighter II :

T.Hawk : une véritable montagne de points de vie, des choppes prioritaires à tout va, des airs dash (avancées rapide). Un équivalent de Zangief en beaucoup plus rapide avec un panel moins large de choppes.
DeeJay : Un gameplay assez proche de Guile, mais dans une version beaucoup plus offensive, via sa palette de coups plus large.
Le disciple de Sagat :

Adon : Variante beaucoup plus vive de Sagat, il délaisse les projectiles pour un jeu plus nerveux. Teigneux bien comme il faut, il va en faire rager plus d’un.
Les 2 copains de Final Fight :

Guy : Une version d’El Fuerte beaucoup plus rigoureuse à prendre en main et beaucoup plus agressive, il faut des nerfs d’acier pour réussir à manier ce personnage. Mais une fois acquis, c’est un réel bonheur de se battre avec.
Cody : Il sera sans doute un personnage prisé par les néophytes tant il est accessible mais largement assez violent pour détruire une barre de vie.
Le trio droit venu de Third Strike :

Ibuki : Personnage vif, capable d’enchainer beaucoup de combo (les fameux Target Combo) possède la capacité d’annuler ses coups avec un high jump pour enchainer sur un ultra dévastateur. Personnage réservé aux connaisseurs.
Dudley : Enfin un second boxer ! A la différence de Balrog, Dudley se joue avec des quarts de cercle, ce qui le rend nettement plus accessible. La présence d’un dragon punch favorise les combos aériens. Très pratique.
Makoto : Assurément LA déception de cet opus, beaucoup trop lente, selon un souhait des développeurs qui, après une première ébauche, l’ont estimé trop violente (plus que Sagat ?!). Complètement limitée, incapable de développer son jeu comme auparavant.
Les 2 « vrais » nouveaux :
Hakan : En passant outre le coté humoristique, il reste un incroyable choppeur avec la faculté de se huiler le corps (hmm) afin d’augmenter non seulement sa puissance mais aussi la portée de ses prises, bien maîtrisé, il passe rapidement d’un personnage humoristique à un gros vicieux humiliant.
Juri : L’opposé direct d’Hakan, un jeu vif et agile. Elle dispose de toutes les armes nécessaires pour en faire une combattante redoutable: des contre-esquives, des projectiles qu’elle peut contenir avant de les lancer en fourbe et des juggles (coup sur un ennemi au vol) dévastateurs. Assurément une star des combats en ligne.

35 Persos ça fait un bon paquet

Globalement le bilan des nouveaux personnages est très bon, exception faite de Makoto.
Outre les nouveaux personnages, d’autres changements sont au programme :
une nouvelle ultra par tête. Certaines sont juste là pour faire figuration tandis que d’autres sont réellement de grosses améliorations du point de vue du gameplay. Je pense entre autre à Zangief et sa prise aérienne ultra cheatée, Cammy et son contre dévastateur qui force à lire dans l’esprit de l’opposant.
Les fameux rééquilibrages dont il était question lors de l’annonce et qui justifiait l’annonce du super ne sont en fait que superficiels. Le monstre Sagat est quand même un peu plus faible mais reste une machine à tuer. En revanche le coup de genou donné durant la 1ère ultra de Vega est un pur bonheur. Fini les pauvres glissades sur le corps adversaire qui ne garde même pas ! En dehors de ces changements je n’ai pas eu l’occasion de remarquer d’autres améliorations ou nerfs.
Le mode online a été étoffé, on regrettera juste l’impossibilité de passer la main sauf absence prolongée dans l’équivalent du matchmaking d’amis (combats sans classements). L’introduction des combats par équipe est certes une belle nouveauté, mais l’attente a tendance à être longue. Le code réseau reste néanmoins une référence dans le genre (égalé par le récent BlazBlue). Le Canal Replay permet d’inviter ses potes à un salon pour passer les replays de nos meilleurs matchs. On attend avec impatience le mode tournoi qui arrive à la mi-juin et gratuitement (!!!). Dommage qu’il soit uniquement online…
Pour finir une dernière nouveauté, les stages, malheureusement pas aussi nombreux que les personnages introduits mais particulièrement bien réussis et très colorés (le niveau en Afrique !)
Alors, simple patch payant ou pas ?

Les 70 CHF facturés pour ce nouvel opus sont à mon sens largement justifiés, à plus forte raison quand on voit chaque COD ou Fifa facturé au prix plein tous les ans.
Le nombre de nouveautés est parfaitement valable, les personnages bien intégrés au roster, le mode online étoffé et enfin un salon à plus de 2 joueurs !
Vous l’avez compris, c’est en véritable fan que je vous ponds cet article, et c’est parfaitement convaincu de mon achat que je vous dis : Super Street Fighter IV ça PWN.

One Response to “Hadoken !”


L-vir_LSN
12 mai 2010 Répondre

Sympas ces petits tests :)
Continuez comme ça les gars 😀

Leave a Comment