Retour home

Écrit par
blogueur
27 janvier 2011 |  0 like   |  5 vues

Gothic 4: Arcania un renouveau manqué et bien loin de ses prédécesseurs…

Censé sortir il y a plus d’un an Gothic 4 avait été repoussé en laissant sa place à un Rpg surprise  nommé Risen. Bien que celui-ci n’ait pas eu un franc succès, s’il avait été nommé Gothic 4 la série aurait pris un tout autre chemin et aurait connu une fin moins désastreuse que celle que nous connaissons de nos jours pour Gothic 4: Arcania.

Car Malheureusement Gothic 4 Arcania n’est pas du tout ce que l’on espérait et déçoit de bout en bout…

Loin d’être une catastrophe absolue, le jeu de Spellbound trahit en tout point les fans des précédents. Gothic en nous proposant un jeu d’aventure-action qui ne peut même pas être considéré comme un véritable RPG. Oublié l’univers ouvert et immersif du jeu, la liberté d’action et de choix ayant une incidence sur l’histoire, ici rien de tout cela, malgré un début de jeu attractif nous proposant d’incarner un héros anonyme évoluant dans un village où les graphismes sont bons et à la hauteur d’un Two world 2.

Mais alors que le scénario du jeu commence à prendre de l’ampleur, on se retrouve vite déçu et bloqué par le simple fait de suivre la même et unique quête principale sans possibilité de s’aventurer dans d’autres missions à la façon d’un Fable 3, qui plus est dans un univers certes beau et attachant mais rempli de bugs incessants et agaçants, murs invisibles, arbres qui disparaissent, bugs de collision et de combat… un véritable massacre pour les fans du genre.

Ajoutez à cela un système de combat peu révolutionnaire avec une durée de vie qui creuse un énorme écart comparé à ce qui se fait pour ce genre de jeux, seulement 30 heures de jeu suffiront aux puristes du genre à boucler ce 4 ème épisode, Gothic 4: Arcania possède peu d’éléments pour convaincre, sachant que le véritable problème du jeu réside dans le fait d’avoir supprimé tout ce qui faisait le charme et l’univers des Gothic, c’est cet aspect qui fait que Gothic 4ème du nom n’est pas un mauvais jeu mais un mauvais Gothic.

Voilà pour ceux qui ne connaissent pas la série des Gothic quelques images du jeu et une vidéo qui vous donnera peut-être envie d’essayer le titre de Spellbound sans le prendre comme étant un RPG mais un jeu d’aventure-action.

 

Leave a Comment


dix-huit − 3 =