Retour home

Écrit par
blogueur
11 octobre 2013 |  0 like   |  3 vues

FIFA ou PES cette année ? l’étau se resserre. . . Part 1 (le test complet de PES)

fifa-14-vs-pes-2014Si pour certains néophytes de ballon rond, les sorties de Electronic Arts et de Konami paraissent subtils, chaque année, de nombreux fidèles se précipitent en rayon pour vendre en okaz leurs derniers Fifa 13 et se dégoter le Graal du football sur console de salon.
En effet, chaque année, c’est le duel.. On se demande lequel des deux est plus réussit, et pourquoi ? Même si depuis 7 ans le Fifa remporte le duel aux vues des ventes, cette année risque de marquer un tournant.
C’est pourquoi, j’ai prit le temps de les décortiquer, en emportant avec ma manette, mon objectivité. Du moins je fais tout pour.

menuPro Evolution Soccer 2014 :messi
Première constatation, les menus. Ici, tout est réduit. Le menu principal est simple, comme la musique. Une fois dedans vous vous apercevrez très vite que,  non seulement les modes de jeux ont été simplifié au maximum, mais que Konami a laissé quelques motion capture tombées. Les visages non connus du grand public, ne sont pas travaillés et on a la vague impression qu’ils ont tous la même tête.. Je sais j’exagère.. pas tous mais franchement c’est laid. Par contre, les autres têtes d’affiches, sont elles dans l’ensemble, réussit.

pes-2014-screen-7Coté jeu, PES se ratrappe largement et c’est là que Konami a frappé fort. L’idée ? Et bien un peu comme Fifa il y a quelques années : copier Fifa sur les interfaces. Un peu comme l’an passé avec les frappes brossées.
Cette année, les joueurs se déplacent, pour ramasser les ballons, ou pour shotenchainer les actions. Bref, pas mal. La modélisation de l’avant match est correcte, même si on sent que Konami ne cherche pas trop à progresser à ce niveau. Dans la construction néanmoins, le jeu a conservé son style. Les constructions sont bien réalistes, et il est très difficile de marquer dans un premier temps. Les passes sont encore plus réalistes et donc difficiles pour les habitués. Les défenses sont solides. Petite déception des gardiens, un peu moins bons.

Dans les modes de jeu, la Ligue des Masters est encore plus simple, donc décevante, car il représente comme le mode par excellence. Que ce soit pour le mode ligne comme le hors ligne.

Pour conclure, PES dégage cette année plus de convictions à plaire au large public sans trop écorché son style. Les habitués retrouveront tous les paramètres nécessaires pour affiner leurs jeux. Maintenant, on attends attends plus que le patch, pour étendre la durée de jeu et prolonger le plaisir. Stades, maillots, visages, fanions et surtout Bundesliga et Premier league !

pes logo

Leave a Comment


8 − 3 =