Écrit par
blogueur
26 août 2013 |  0 like   |  10 vues

Crusader Kings II (PC) : le débrief des extensions

old gods

islam
Pour les néophytes des jeux sur PC, sachez que la bataille fait rage dans plusieurs domaines sur vos écrans d’ordinateurs. Que ce soit en MMO, ou RTS, les licences s’enchaînent sur la piste des sorties.

 

map

rulerAujourd’hui je vais m’engager dans la voie de la stratégie sur plateau, pour vous parler d’une de mes références : Crusader Kings II. Véritable simulation de jeu de stratégie sur plateau, « wargame » pour les connaisseurs, ce titre n’a cessé d’évoluer pour enfin atteindre son paroxysme. Développé par Paradox Interactive, on retrouve un gameplay à mi-chemin entre Risk et Civilization. Vous incarnerez un Roi ou autre personnage d’un royaume, dans le but est d’étendre votre empire, sans trop trop attirer l’attention.

sunsetUne fois lancé, le jeu dispose d’une base de donnée aléatoire lors de votre quête, qui génère des situations à choix multiples, parfois loufoques, parfois désastreuses. Vos choix doivent être bien réfléchit car les conséquences ne tardent pas pas à se montrer.

Par exemple, le choix de votre épouse doit être bien consulté dès le début de votre quête. Si elle est issue d’un empire prestigieux, elle donnera l’occasion de créer des alliances entres deux peuples. Si elle est chaste, par exemple, vous limiterez la possibilité d’avoir une descendance, voir que vos propres cousins ou sœurs, des empires voisins, souhaitent votre mort pour accéder au trône. Complots, alliances, révoltes, tout est en jeu.

republicDans le format de base vous pourrez incarner des personnages issus de la religion chrétienne, donc principalement d’Europe et forcément en 1066. Et vu que c’est un wargame, vous devrez gérer les différents domaines de la gestion : Lois, revendications, armée. Les domaines d’actions sont la clef de votre équilibre. Veillez au bon fonctionnement de votre économie ainsi qu’à la rigueur de vos vassaux et à un timing de vos troupes lors de siège.

Déjà un an et demi après sa sortie, Crusader Kings alimente son jeu en mettant en vente de nouvelles extensions. Elles ne sont pas toutes indispensables mais celles de 2013, méritent le détour. Au total 6 extensions seront disponibles d’ici la fin de l’année. Certaines permettent de customiser vos héros, d’autres permettent de jouer d’autres régions, musulmanes et même vikings, et ça c’est que du bonheur. La dernière de juin, The old gods, renvoie en 867 avant JC, donc bien loin du jeu de base, et met l’accent sur les peuples vikings. Ce qui allonge la durée de jeu et complète le jeu. La toute dernière attendue sortira le 18 octobre 2013 et sera orienté sur l’Empire Byzantin, Legagy of Rome. miam miam.

Leave a Comment