Luc
Écrit par
blogueur BD
17 avril 2017 |  0 like   |  19 vues

Le retour en force de Diana, princesse des amazones

Le Retour de Wonder Woman

Cette année commence en fanfare pour la princesse amazone, Wonder Woman, puisque deux intégrales sortent chez Urban Comics. La sortie imminente du film y est sûrement pour quelque chose alors profitons-en car l’un des piliers de la trinité de DC mérite des intégrales digne de ce nom ! Juste un petit rappel sur Wonder Woman: l’histoire se passe à notre époque, du moins au XXe siècle. Des amazones vivent dans une île épargnée du temps. Un pilote Steve Trevor va s’écraser sur cette île et ce sera Diana, la princesse des amazones, qui jouera le rôle d’ambassadrice et ramènera chez lui l’américain. Diana a reçu des cadeaux des dieux et déesses mythologique grecs. Elle possède une super force, elle court vite et est quasiment invulnérable. Ses bracelets sont à l’épreuve des balles et son « lasso de vérité » est indestructible et force les personnes capturées par celui-ci à dire…la vérité.

WVRhzv4JbexGYVw9iUyXnLUDaratEHgb-couv-1200
lHUEmYWnu84Uirwmme9JSUUIuXPNiLmJ-couv-1200

Des bracelets…

Wonder Woman integrale de George Pérez

Dans cette intégrale, l’histoire prend place après le premier « reset » de l’univers DC que vous avez peut-être lu : « Crisis on infinite earth », disponible aussi chez Urban comics. Diana ne parle pas anglais quand elle arrive en Amérique pour ramener le colonel Steve Trevor. C’est une professeur de grec ancien, Julia Kapatelis, qui va lui apprendre la langue. Cette saga est beaucoup plus mythologique puisque Diana va affronter Arès et ses enfants.

comics wonder woman
wonderwoman
DC comics

…et un lasso magique

Wonder Woman-integrale de Greg Rucka

Avec cette intégrale, nous faisons un bond de plus de 15 ans en avant par rapport à la précédente. Elle débute avec un affrontement entre Wonder Woman et Batman. Nous découvrons le business de Diana. Une situation qui rappelle l’épisode pilote jamais diffusé de la série sur Wonder Woman de David E.Kelley. Un Arès plus moderne est bien sûr de la partie dans l’intégrale de Rucka.

super-heros-comics
lHUEmYWnu84Uirwmme9JSUUIuXPNiLmJ-page9-1200
lHUEmYWnu84Uirwmme9JSUUIuXPNiLmJ-page8-1200

George Pérez

Dessinateur et scénariste américain, il a débuté sa carrière en tant qu’assistant du dessinateur Rick Buckler chez Marvel. Il dessine les Avengers, les 4 fantastiques et bien d’autres c’est avec les Teen Titans chez DC qu’il connaît la renommée. Il s’en occupe avec Marc Wolfman avec qui il fait également « Crisis on infinite earth ». Il reprend ensuite la série Wonder Woman. C’est un des dessinateurs les plus connus des années 80. Son trait fin et détaillé se reconnait parmi tous.

800px-10.13.12GeorgePérezByLuigiNovi1
GregRucka

Greg Rucka

Romancier célèbre pour sa série de roman noir Atticus Kodiak, il se lance en 1998 dans le comics avec la Série « Whiteout ». Une histoire de meurtre dans une base articque. En 2000, il travaille sur Batman (la saga « No man’s land », « Gotham central »…), Superman(OMAC projet, Final Crisis…) et Wonder Woman. Il travaille aussi pour Marvel (Spider-man, Punisher…). Sa série « Lazarus » a été nominée pour le prix de l’Eisner Award de la meilleure série. Il avait déjà remporté ce prix pour « Whiteout », »Queen and country »et « Gotham central ».

Une mythologie aussi perverse et retors que l’originale

Pour ceux qui veulent découvrir qui est vraiment Diana, je leur conseille fortement la lecture de ces deux intégrales qui sont à des années lumières de la série du milieu des années ’70 avec l’actrice Lynda Carter. Même si il est vrai que j’ai une préférence pour la série de Perez qui reboot admirablement le personnage (et nous épargne l’amourette de Wonder Woman avec Steve Trevor), les deux sagas méritent d’être lues. Ce sont deux œuvres majeures dans l’émancipation de la femme dans le Comics.

Si vous avez aimé, nous vous conseillons:

Wonder Woman
Wonder Woman Comics
L-odyee

Leave a Comment