Luc
Écrit par
blogueur BD
09 mai 2017 |  1 like   |  16 vues

L’épopée d’une gauloise dans une période cruelle



Ambre, jeune esclave celte est « servie » avec d’autres femmes pour des dignitaires romains lors d’une fête à Rome. De par son intervention orale lors du banquet, Ambre est accusée par le maitre de maison d’avoir gâché et le bon déroulement de la soirée et lefait que l’invité principal ait refusé un accord comercial. Alors, le maitre ordonne que tous les esclaves soient executés. Ambre s’en sort grâce à une aide discrète de César (qui était le fameux invité secret) et s’enfuit. Alors va commencer la quête d’Ambre, faire le maximum pour empêcher les troupes romaines d’avancer…

vaevictis09p_6671
mitton-jean-yves-60
vaevictis05p_5322

Vous pouvez regarder un extrait de l’interview que nous avons réalisé de Jean-Yves Mitton lors du festival de la bande dessinée en Beaujolais le week-end du 11 et 12 mars 2017,.
L’interview complète est disponible sur la chaîne Mithril Studio Culture ici.
La musique présente est toutjours composée et créée par Rachel Nusbaumer dont le site est .

Mitton-4

J’avais découvert « Vae Victis! » lors de sa sortie. A cette époque, je ne m’intérressais guère à cette période de l’histoire ou plutôt je dirais seul la mythologie me captivait. Mais le tandem Mitton/Rocca m’a donné envie, par la suite, d’en découvrir plus sur cet âge.
L’héroïne de « Vae Victis! » est un audacieux mélange d’Angélique marquise des anges, de Rani ou encore de Ben-hur. Ambre traverse de nombreuses épreuves et gagne en confiance (ainsi qu’en maturité) au fur et à mesure que se déroule l’histoire. NOus sommes témoins privilégié de son ascension. Malmenée d’abord, elle finira par conduire des troupes contre les romains!
Cette réédition est une aubaine pour les lecteurs qui n’ont pas connu ce titre lors de sa publication, car maintenant l’ensemble des titres de la série est épuisé.
Une saga historique qui mérite de figurer dans toute bonne bibliothèque qui se respecte. Tout de même une petite mise en garde ces intégrale sont pour un public averti.


Leave a Comment