Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
24 mars 2017 |  2 likes   |  28 vues

La reine insoumise d’Egypte


image-1480091730

Hatchepsout a depuis son plus jeune âge, toujours surpassé son demi-frêre Séthi que ce soit à l’arme blanche ou à l’arc.
Et pourtant, c’est lui qui est choisi pour devenir Pharaon et elle doit l’épouser! C’est le début d’une révolte interne pour Hatchepsout. C’est elle qui sera Pharaon et cela malgré le fait qu’elle soit une femme!

1481888768223_image
ReinedEgypte1_PLANCHE3big
Reine-d%u2019Egypte-3

L’autrice Chie Inudo est née le 30 juillet 1985 à Kagoshima au Japon et « La reine d’Égypte » est son troisième manga édité, si on ne compte pas son collectif « Fellows! Cover stories ».
Son premier manga « Mikimotoke no Shokutaku » est édité en 2010 et raconte le quotidien d’une femme marié. Ce manga en un tome annonce déjà la volonté de l’artiste de parler de la condition féminine dans la société. En 2014, Elle dessine les aventures du femme travaillant dans le bâtiment avec « Ao to Groundworker ». Une histoire toujours inédite chez nous en 1 tome également.
La même année va débuter « Aoi Horus no Hitomi – Dansou no Joou no Monogatari » soit « La reine d’Égypte » en version française. Le manga est pré-publié au Japon dans « Harta » la même revue que « Bride Stories » et inaugure la nouvelle collection des éditions Ki-oon sur les cultures étrangères: « Kizuna ».

i123442
i186676

Le graphisme nous fait penser à « Bride Stories » de Kaoru Mari et « Arte » de Kei Ôkubo par son dessin fin et précis.Par souci du détail, l’auteure s’est imprégné de péplums, de documentation sur cette période. L’histoire de cette reine qui veut lutter contre les inégalités entre les sexes est particulièrement réussi. Dans les points faibles, nous pouvons tout de même repprocher le caractère un peu lisse des autres protagonistes ou du moins très prévisible mais le personnage principale est attachant et la suite nous réserve sûrement encore bien des surprises!

Si vous avez aimez, nous vous conseillons

Emma-1-ki-oon
Bride-Stories
arte-1-komikku

One Response to “La reine insoumise d’Egypte”


Leave a Comment


12 − trois =