Retour home
Marie
Écrit par
Blogueuse Kids
31 janvier 2014 |  0 like   |  1 vues

Et la lumière fut …

che
Sous la pression de la colère, il arrive à chacun de poser des actes que nous regrettons. C’est chaque année, chaque mois, chaque semaine que cela se passe. Bien que nous soyons, d’une certaine manière, habitués à cette attitude, il arrive que la portée de nos décisions soient au-delà de l’imaginaire : leurs conséquences nous accompagnent et nous hantent toute notre vie.
 
guevara 1cheUn jour d’octobre 1967, alors jeune et encore innocent, Mario Teran se retrouve avec deux amis de son village dans une forêt qui, parsemée d’hommes en armes, s’avère bien dangereuse. Ils sont là pour se battre et ont pour unique mission de capturer un homme : Che Gevara.
Enfants, sans doute, jouaient-ils à la guerre comme la grande majorité des bambins. Maintenant, jeunes adultes, ils la vivent, la font. Sous les yeux terrifiés de Mario, ses deux compagnons vont la subir violemment et y laisseront leurs corps inertes dans l’herbe verte.
La peur, la panique, l’impuissance puis la haine grandissent et successivement s’additionnent. On veut la vengeance, on veut la victoire, celle qui, écrasant l’ennemi, anéantira notre peur à tout jamais.
 
guevara 3
Alors que le Che est enfermé dans l’école de La Higuera, opportunité est donnée à qui veut de s’occuper définitivement du prisonnier; brulant de colère, Mario se porte immédiatement volontaire.guevara 2
Malheureusement, a froid, il a bien essayé de se débiner mais, face à une menace de la cour martiale, il n’avait plus eu de réèl choix. Pour la premiere fois il s’apprête a tuer un homme, les yeux dans les yeux.
A partir de ce jour, la vie de M. Teran bascule dans une angoisse profonde : pour Mario, tous les protagonistes impliqués de près ou de loin dans l’assassinat, semblaient quitter ce monde dans des circonstances douteuses. Au fil des annnées, il construisit un mythe d’un Che tout puissant, capable de renaitre de ses cendres et de le faire disparaitre sous ses mains mutilées.
Les victimes ne semblent pas être celles qui hantent la mémoire des vivants mais plutôt les êtres qui, retenus esclave du passé, n’arrivent pas a oublier.
 
C’est finalement dans un éclat de rires que Mario, délivré d’une épaisse cataracte, se rend compte que parfois ce sont les ennemis qui nous ouvrent les yeux en nous rendant la vue…

Leave a Comment


19 − huit =