Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
28 mai 2017 |  1 like   |  13 vues

Quand l’Asie rencontre Gotlib

A la folie…pas du tout de Ohno Sora chez Delcourt/Tonkam


A-la-folie-pas-du-tout

Un seinen décapant

Une anthologie de planches sur les moments romantiques des relations amoureuses. La première planche est un stéréotype de situation souvent rencontrés dans les Shôjos. La planche qui suit démonte la scène dans un violent volte face. Par exemple, la collégienne qui demande à son petit amie de lui caresser la tête et qui va subir, la page d’après un violent coup du lapin, la mise en place affectueuse d’un bonnet sur une tête se finit en un véritable carnage de laine… Que ce soit les hommes ou les femmes, personne n’est épargné. Un de mes préférés est la situation dans laquelle deux personnages discutent en rentrant des cours mais l’un des personnages marche tout en parlant en équilibre sur le mur. Grandiose!

Kabe-wo-Don
9782756085487_pg
sore-wo-ko-jp-0
news-a-la-folie-pas-du-tout

Le dessinateur et scénariste Ohno Sora est japonais. Il publie son premier manga, un seinen, en mars et en décembre 2014. Ces deux manga « Sore wo kô » et « Kabe wo, don » compilent une successions de sketches parodiant les clichés des relations amoureuses. « A la folie… » regroupent ces deux recueils.

De l’amour et des bosses (beaucoup)

Un titre particulièrement réussi des éditions Delcourt/Tonkam qui allie humour gotlibien et manga. Nous avons beaucoup de plaisir à imaginer les suites rocambolesque des situations qui nous sont proposées. Le graphisme de l’auteur se rapproche de celui de Obata (« Death note », « Bakuman », « platinum end », « hikaru no go »), ce qui avouons le est un compliment. La technique du « Kabe don » qui consiste à plaquer la personne contre un mur pour lui déclarer ses sentiments comme a pu le faire Han solo avec la princesse Leïa Organa dans Star wars V « l’empire contre attaque », prend ici un nouveau virage.
Un manga a ranger à côté de « la rubrique à Brac », et les « Dingodossiers »…


Leave a Comment


six + seize =