Retour home
Luc
Écrit par
blogueur BD
26 octobre 2018 |  0 like   |  6 vues

De la culture, des Youtubeurs et de la confiture


Les-paupieres-des-poions


Les paupières des poissons de Sébastien Moro et Fanny Vaucher chez les éditions la plage


Qui a dit qu’on ne pouvait pas s’instruire en lisant de la bande dessinée ? Voilà un livre qui vous permettra de briller en société en épatant lors de la dinde de Noël ou de la bûche. Ici on va surtout parler de poisson donc limite sortez votre anecdote au moment du saumon.
Bref, à travers des illustrations de Fanny Vaucher, Sébatien Moro nous explique les comportements des poissons, fait des liens avec notre espèce et enfile les anecdotes avec bonheur (pour nous). Un style agréable à lire qui se veut très décontracté. De la bonne vulgarisation scientifique.

Un autre livre sorti l’année dernière mais qui pourrait très bien être combiné avec le précédent sous le sapin c’est le livre Dirtybiology, la grande aventure du sexe de Léo Grasset chez Delcourt.


DirtyBiology-La-grande-aventure-du-sexe

Ici on parle de sexe étrange, du moins, différent de notre propre mode de reproduction ou de nos organes de reproduction. Forcément les anecdotes sont à éviter quand vous êtes aux huîtres. Sauf si vous voulez ne plus être invité. Dans ce cas-là, c’est bon. Un livre bien réalisé qui fait écho à la chaîne de YouTube du monsieur et qui nous permet de réviser les principes fondamentaux appris au Gymnase (Lycée pour les lecteurs français).


1507-1

Maintenant si c’est pour juste sortir des faits insolites, je vous conseille tu sais pas quoi ?! de Chris Pavone chez les éditions l’opportun, ça alors ! de Florian Gazan chez First édition ou les questions Cons de Tatou chez First édition. Par exemple j’ai appris que la parachutiste Joan Murray fait une chute de 130 km/h car ses parachutes (le principal et celui de secours) fonctionnent mal et atterrit sur un monticule de fourmis de feu. Elle reçoit 200 piqûres de ces charmantes bêtes et son cœur se remet à battre !
Mais méfiez vous comme disait Coluche, la culture c’est comme la confiture, moins on en a et plus on l’étale…

Leave a Comment


dix − 3 =