Marie
Écrit par
Blogueuse BD
17 avril 2014 |  0 like   |  18 vues

BD : C’est dans les vieux fourneaux que l’on fait les meilleurs pains, non ?

Enfin ! C’est le premier mot qui me vient, en cette mi-avril… Enfin une BD que j’ai envie de commander en quantité, de conseiller à n’importe quel client (peu importe même s’il est adepte de SF et que ça n’a rien à voir !) et sur laquelle je veux (et vais) planter un beau bandeau « coup de coeur du libraire ».

les-vieux-fourneaux-bd-volume-1-simple-205635vieux fourneauxvieux fourneaux

Je vous parle de la dernière création de Wilfrid Lupano (son dernier scénario était « Ma révérence » que je vous encourageais à élire au prix BD Fnac) avec Paul Cauuet : « Les Vieux Fourneaux« .

 

vieux four 1Trois hommes, Pierrot, Mimile et Antoine, se lancent dans un road trip effréné vers la Toscane, au volant d’une berline grise classique et d’un van rétro rouge avec un seul but : retrouver ce salopard de Garan-Servier qui, en plus de faire partie de ce patronat capitaliste et opportuniste, a osé coucher avec la femme d’Antoine, Lucette.

 

Au programme : un enterrement oublié par certains convives, une lettre-héritage avouant un adultère, un notaire quasiment passé à tabac, une conductrice enceinte jusqu’aux yeux, un coupable amnésique et une amitié indéfectible. Et bien sûr quelques détails qui ont toute leur importance : Mimile, Pierrot et Antoine sont septuagénaires, Lucette, elle, est morte et l’adultère a eu lieu il y a plusieurs décennies !vieux four 2

 

Un tome 1 rythmé, drôle, touchant et avec une réèlle réflexion sociétale sur la place des « anciens » et les conséquences de leurs actes sur le monde actuel. Les personnages, aux expressions finement traduites par les coups de crayon de  Cauuet, aux discours justes et engagés ( et parfois acerbes) imaginés par Lupano nous poussent à nous interroger plus longuement sur des thématiques telles que l’engagement syndical, le couple, l’amitié. Les questionnements éternels en sorte… 

 

Reste à espérer que les tomes suivants seront qualitativement identiques, voire supérieurs !lupano vieux

2 Responses to “BD : C’est dans les vieux fourneaux que l’on fait les meilleurs pains, non ?”


ALINE ART
22 mai 2014 Répondre

J’ai adoré !!

Marie_Balexert Marie_Balexert
24 mai 2014 Répondre

Au passage, elle a eu le prix des libraires BD français !

Leave a Comment