Marie
Écrit par
Blogueuse BD
10 novembre 2013 |  0 like   |  6 vues

la Bédéthèque Idéale #6

Nous y sommes, notre petit rendez-vous mensuel où je tente de vous convaincre d’acheter certains titres, les « must have ».

Aujourd’hui je décide de vous représenter (parce qu’avant moi nombreux sont ceux qui ont écrit dessus) le chef d’oeuvre d’Art Spiegelman : Maus

maus_HC

Retraçons le contexte dans lequel cette BD a été créée et un peu l’histoire de son auteur. Le plus important à savoir, je crois, est qu’Art Spiegelman est également le créateur des Crados ! Ceux qui sont dans la trentaine se rappelleront de ces autocollants à collectionner avec des personnages tels Matthieu le Dégueu ! Bon ok, ce n’est pas le plus important…

Art Spiegelman est The auteur de bande dessinée underground des années 70-80 et sera consacré, dans cette même décennie, par le prix Pulitzer qu’il a obtenu pour…Maus justement !

Bien sûr, suite à cette haute reconnaissance, le nom de Spiegelman est dans toutes les bouches des bédéphiles et des néophytes. Il incarne l’un des plus grands défenseurs de la BD dans son genre nouveau : la bande dessinée témoignage politico-historique, engagée, preneuse de risques ! J’irai même jusqu’à dire qu’il est le précurseur d’un courant regroupant des auteurs tels que Delisle, Sacco, Argunas…jpg_MAUS_5

Ok, il semble que ce soit le moment où je vous expose son contenu. Maus est une bande dessinée, au départ en 2 volumes (mais aujourd’hui, plus souvent vendue en intégrale) traitant de la Seconde Guerre Mondiale, plus spécifiquement des persécussions qu’ont subi les juifs dans les années 30, 40, Shoah comprise. Pour témoigner au plus juste de cette partie de l’Histoire, Art Spiegelman nous dessine son histoire : jeune adulte habitant new yorkais, il cherche à renouer avec son père, Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis. Pour réussir à se rapprocher de lui, il lui semble évident qu’il doit se rapprocher de son histoire et, a fortiori, de l’Histoire.

mausVous voici plongés dans ce double récit poignant, avec pour souris les juifs et pour chats les Nazis… Une fois cette oeuvre lue, je vous encourage à aller découvrir les multiples significations des choix faits par Art Spiegelman (par exemple, pourquoi l’emploi du zoomorphisme ?), qui sont passionnants et parfois surprenants !

Belle découverte et au mois prochain pour cette rubrique !

Leave a Comment