Guillaume
Écrit par
blogueur
14 octobre 2014 |  0 like   |  3 vues

BD : Dédicace de Chaiko à la FNAC Lausanne !

Comme rien ne sert de courir, il faut partir à point, tout ça, ce petit billet pour vous informer d’une dédicace au dernier moment (sinon aucun challenge, dirons-nous).

Chaiko, l’auteur des tomes 3 et 4 (tout frais paru) de La Chronique des immortels, sera donc demain mercredi 15 octobre, en dédicace à la FNAC de Lausanne, dès 14h ! Les habitués se souviennent de son passage pour la sortie du tome 3, en début d’année, et ils apprécieront de savoir que l’auteur sera cette fois accompagné d’un interprète (il est en effet d’origine chinoise, et ne parle anglais que de façon parcellaire).

chaiko

Amateurs de fantasy et d’histoires de vampires, avez-vous pu passer à côté du petit phénomène qu’est devenu La chronique des immortels ? C’est en effet possible, car cette saga a pâti de plusieurs désagréments : une certaine lenteur dans la réalisation des volumes (3 tomes parus en 6 années), dû à l’exigence et aux expérimentations graphiques de Thomas Van Kummant. Un déficit de reconnaissance de la série de romans originelles, signée Wolfgang Hohlbein, alors même que ces romans, publié en français chez l’Atalante, sont des best-sellers incontournables en Allemagne. Et enfin un changement de découpage qui vous rendra possesseurs de deux tomes 3 si vous avez toute la série en édition originale (les tomes 2 et 3 ne comptant qu’une quarantaine de pages, l’éditeur a décidé de les fusionner en un seul volume, numéroté « 2 », rendant ainsi une cohérence au projet qui deviendra une suite de diptyques).

Mais foin de détails techniques : La chronique des immortels, c’est l’une des belles séries de fantasy de ces dernières années, loin des clichés habituels du genre. Elle navigue ainsi entre la dark fantasy d’un Berserk ou une chronique vampirique que ne renierait pas Le prince de la nuit. Le tout avec une noirceur et une ambiance digne d’une tragédie antique, dans la veine de Sang royal ou Totendom. Une série qui reprend donc de la vigueur, avec un dessinateur qui travaille vite, et bien !

la chronique des immortels 4

Leave a Comment