Guillaume
Écrit par
blogueur
06 avril 2014 |  0 like   |  14 vues

BD : Biorg Trinity

biorg-trinity-1-kaze

extrait01Oh! Great, alias Ogure Ito, a déjà signé deux gros succès des shônen et young seinen de ces dernières années (Enfer et Paradis, ode à la baston saignante et aux jolies pépées, et Air Gear, concentré de glisse urbaine et de jolies pépées), après une carrière remarquée en tant qu’auteur de hentai (dont quasiment tous les titres marquants furent publiés en français, au fil du temps). Il revient ici avec une nouvelle saga pour laquelle il est accompagné de Otaro Maijo, un auteur a priori nouveau venu dans le monde du manga. Et comme de bien entendu, pour un titre publié dans l’Ultra Jump (magazine young seinen de la Shueisha, dans lequel furent publiés Gunnm et Gunnm LO, mais aussi Bastard!, Biomega ou encore Agharta), c’est Kaze qui récupère le bébé (l’éditeur étant, depuis bientôt 5 ans, devenu la filiale francophone de la Shueisha).

Il convient tout d’abord de noter une nouvelle évolution graphique, Oh! Great maniant avec toujours autant d’aisance des séquences d’action tonitruantes, mais ici avec une esthétique à la fois chargée et parfaitement lisible, et un encrage fin et racé. Ses personnages sont joliment extrait02charismatiques sans aller dans les excès de Tenjô Tenge, et le découpage, bien que joyeusement foutraque, reste un régal pour qui aime passer quelques minutes à décrypter les arrière-plans. Son amour pour les jolies filles reste prégnant, ici comme dans tous ses autres travaux.

Là où le bât blesse un peu, c’est bien au niveau scénario, car convenons-en, le pitch est plutôt prometteur. Jugez plutôt : Dans un monde dans lequel une mutation physiologique (nommées Bio Bug) permet à une personne de fusionner avec ce qu’elle veut (animal, organique, mécanique…), notre héros Fuji, lui, reste un adolescent classique : amoureux fou de la belle Fumiho, il se coltine les humeurs massacrantes de Kiwa, son amie d’enfance, qui est capable de fusionner avec sa moto. Il doit aussi gérer sa jalousie grandissante envers Hosa, qui est lui l’ami d’enfance de Fumiho (et ami de Kiwa). Tout se résume donc à des plans galère pour ce jeune timide, dans un monde qui regorge de personnes fusionnées, et dans lequel l’armée attaque de manière quotidienne le Mega extrait03Crash Buggler, conglomérat chaotique d’armes, de soldats et d’humains fusionnés se braquant contre l’humanité… Jusqu’au jour où il se découvre, lui aussi, atteint du bio bug, avec deux trous dans les mains en forme de cœur…

Un joyeux foutoir, pour un premier tome, me direz-vous. Le scénariste met en place trop d’éléments distincts, nous bombarde d’infos et de nouveaux personnages, et met la totalité de ce volume à nous faire prendre conscience du gros des tenants et des aboutissants. Malgré tout, l’ensemble est suffisamment malin et bien envoyé pour être intrigant, et donne fortement envie de lire le tome suivant pour savoir, peut-être, quel est le rôle réel de Fumiho, véritable pierre angulaire du manga.

Ceci étant dit, voici une lecture enthousiasmante, qui fonce droit devant sans vraiment regarder si on suit, et qui bénéficie, évidemment, du graphisme juste bluffant d’un des auteurs majeurs de ces dernières années. Et avec un cliffhanger aussi énorme en fin de volume, nul doute que ceux qui se seront laissés tenter par cette lecture en redemanderont !

 

Du même auteur :

majin_devil_01-2

Majin Devil (2 tomes, épuisé)
Panini Manga

 

air_gear_01

Air Gear (37 tomes, terminé)
Éditions Pika

 

enfer-et-paradis

Enfer & Paradis (22 tomes, terminé)
Panini Manga

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment