Retour home
Miguel
Écrit par
blogueur
30 sept. 2011 |  0 like   |  2 vues

Trois perles extraites du catalogue du label Fantastic Voyage…

 

 

 

 

 

 

Fantastic Voyage:

Il s’agit d’une des deux branches du label Future Noise Music, dont l’autre est Year Zero axé  punk/new wave et electronica, pour lequel il faut relever les compilations « Kris Needs presents: Dirty Water birth of punk attitude », dont j’avais parlé sur ce blog précédemment, de même que des deux volumes intitulés « Burstin’  out ».

Fantastic Voyage quand à lui se spécialise en rééditions de rock, blues et musiques de films.

Parmi la mine de parutions(une bonne centaine de compilations thématiques  au bas mot), trois ont retenu mon attention, car fait notable elles sont parues  en vinyle:

« Mambo in the Mainstream » Double lp 180g.

Le « mambo » naît à Cuba en 1938, lorsque Orestes  Lopez compose un danzon intitulé « Mambo », y ajoutant une section improvisée au rythme plus rapide, chose nouvelle dans ce genre d’inpiration haïtienne, l’influence du jazz fera le reste.

Dix ans plus tard, ce style latino-américain s’implante aux USA et devient très en vogue grâce à Machito, Xavier Cugat et Tito Puente.

Son influence va toucher tous les genres musicaux; le rock n’ roll, le doo woop, le rhythm ‘n blues autant que la variété grand public(mainstream) et cette compilation s’en fait le reflet passant de Bill Haley aux Platters, tout en présentant les  chanteuses Ruth Brown et LaVern Baker de même que  l’actrice Rosemary Clooney(oui, oui, la tante de George) et son « Mambo Italiano ».

Sans oublier la  figure phare du genre: Perez Prado. Son magnifique, notes de pochette fouillées et superbe packaging.

 

 

« Crossroads in Cowtown » double lp 180g.

A la croisée des genres musicaux et chez les cow-boys, vous découvrirez un genre détonnant et original: le western swing. Né dans les années quarante,  il doit s’adapter car les années 50 sonnent le glas des big bands. Les ensembles se réduisent et l’influence du rock’n’roll se fait sentir.

Ce mélange de bluegrass de gospel et d’éléments de swing, donne une musique que l’on peut classer sous le terme générique de « hillbilly », dont le pendant rock’n’roll est-vous l’aviez deviné-le rockabilly.

Un morceau comme « Hillbilly fever », de Spade Cooley vous fait basculer du swing à la country dans le même morceau et « Rhumba Boogie » va même plus loin en incluant un rythme mambo.

A la différence d’autres recueils de « western swing », « Crosstown » est vraiment axé danse et à  moins d’être totalement allergique au son mélancolique de la pedal-steel, vous ne resterez pas indifférent à ce métissage musical.

 

« Feel like Rockin’ Tennesse Rock’n’roll » Double lp 180g.

Le premier volume de cette série va présenter le rock’n’roll de la période 1953-1960 par régions et donc à tout seigneur tout honneur nous commençons par le Tennessee, qui nous a donné Elvis Presley, Carl Perkins et Jerry Lee Lewis(c’st lui sur la pochette) mais aussi les moins connus, Janis Martin, Charlie Feathers ou Billy Riley.

Un magnifique panorama, aux sources de notre chère musique rythmée compilé par le deejay « Jailhouse » John Alexander.

 

One Response to “Trois perles extraites du catalogue du label Fantastic Voyage…”


Richard
1 octobre 2011 Répondre

Je viens tout juste de découvrit votre blog et le le trouve très intéressant. Hillbilly fever est un classic et est encore repris par plusieurs groupes country et bluegrass.

Leave a Comment


quatre + 3 =