Retour home
Avatar
Écrit par
blogueur
24 juin 2011 |  0 like   |  146 vues

Sonisphere Festival : Ca c’est du Rock’n’Roll, Baby!

Sonisphere est un festival de Rock assez particulier dans son concept. L’idée première étant de réunir entre juin et août, des groupes de renoms sous une même bannière et de les faire jouer à travers l’Europe, plus ou moins en exclusivité. Le festival dure entre 1 et 3 jours et présente à peu près toujours les même têtes d’affiche entre les différents sites. Metallica est le premier groupe à avoir signé avec Sonisphere, ce qui a permis au festival d’alligner très vite les plus grands noms de la scène Hard-Rock/Metal. L’édition anglaise est la plus reconnue, puisque c’est là que tout a démarré, mais le festival ayant pris de l’ampleur, c’est 9 édition en 2009, et 11 en 2010 qui ont eu lieu, dont une en Suisse, à Jonswil dans le canton de St-Gall.

Cette année, c’est Bâle qui est à l’honneur et l’événement prend place à la St-Jakobhalle, près du Stade de foot de la ville. Le festival se déroule les jeudi 23 et vendredi 24 juin.

Jeudi 23 juin étant un jour férié sur Fribourg, l’idée m’a pris d’y aller faire un tour… pas déçu du voyage!

Dès l’entrée, c’est une odeur de bière qui se laisse respirer, mélangée à la sueur du jour, cigarettes et saucisses grillées. Les gens sont pas trop bronzés, portent les cheveux plutôt longs, des blousons mais surtout des T-Shirt, noirs pour la plupart, et arborés de leurs groupes préférés :

Iron Maiden, Metallica, Motörhead, Slayer, Guns’n’Roses, Judas Priest, System of a Down, Saxon, Trivium, Helloween, Megadeth, Testament, Black Sabbath, Scorpions, Queen, Kiss, Blind Guardian, Iron Maiden, AC/DC, Venom, Nightwish, Sepultura, Trust, Van Halen, Anthrax, Alice Cooper, Korn, Rammstein, Mötley Crüe, Behemoth, Dimmu Borgir, Manowar, Ozzy Osbourne, Immortal, Krokus, Iced Earth, Dream Theater, Pantera, Children of Bodom, Slipknot

Après, j’ai arrêté de retenir les noms!

Bref, tous les clichés, mais pas que… Une fois l’entrée et la fouille de sécurité passée, j’entre dans le Temple du Rock’n’Roll et me retrouve dans la grande salle vers 18h40 pour un premier aperçu. La scène est grande et c’est Duff McKagan’s Loaded qui se charge de mettre l’ambiance, toutes guitares dehors. Les nombreux festivaliers sont encore trop sages, il n’y a aucune peine à se frayer un chemin jusqu’à la scène, mais j’ai pas trop peur… l’ambiance risque de monter à mesure que la bière s’écoule…

Après quelques morceaux, je décide d’aller voir Buckcherry qui joue dans le Bohemian Stage, une salle annexe, plus petite bien sûr, mais le monde est aussi là, et ça envoie de plus belle!

Malgré les tampons auriculaires offerts gracieusement à l’entrée, mes oreilles commencent à réclamer un peu de calme. Quelques titres plus tard, je me redirige donc à nouveau vers le Saturn Stage, la grande salle, et c’est la venue de Whitesnake qui se prépare. La scène est impressionante. Dans la lumière, on se rend compte de la grandeur de la salle, qui reste malgré tout à taille humaine. Le public attend fébrilement la venue de ce groupe culte, je les laisse et me retire symboliquement manger un plat de pâtes. L’heure, c’est l’heure !… il est 19h20 et des poussières.

Un Red Bull (et non pas une bière) plus tard, histoire de faire passer le repas, il est temps de voir le groupe faire son oeuvre, le public est présent, plus que jamais, les décibels se noient dans les oreilles des festivaliers et, last but not least, la magie du concert opère.

C’est vers 21h20, que Judas Priest prit la relève. Les gens sont captivés, habités, bon-enfant et réjouis. C’est vrai que le son est bon, que le show est prenant, mais c’est un esprit familial qui prédomine. La communauté metal/hard-rock est réunie et célèbre ensemble ces groupes de légende qui défilent. Sonisphere ca doit être cela. Un esprit. Et cet esprit, c’est celui du rock… nul doute.

Vendredi ça continue, et ca risque de valoir également le déplacement, vous pourriez applaudir Mr Big, Alter Bridge, Limp Bizkit, Slipknot, Alice Cooper, MAstodon, Papa Roach, In Flames, In Extreme, Gojira, Cataract, Kreator pour ne citer qu’eux… mais surtout Iron Maiden !

Sonisphere Festival, j’y étais. Et ça, c’est du Rock’n’Roll Baby!

Voici encore quelques images :

Leave a Comment