Retour home
Miguel
Écrit par
blogueur
05 février 2014 |  0 like   |  69 vues

Cinéma: « LE MAJORDOME » 2013. USA. De Lee Daniels, avec Forrest Whitaker, Ophrah Winfrey. 12 ans.

majordome dvdLee Daniels, à qui l’on doit le bouleversant « Precious », s’attaque à un sujet majeur avec « Le Majordome »; l’histoire de la lutte pour les droits civiques des afro-américains, vue à travers le prisme de Cecil Gaines(Forrest Whitaker), employé personnel du président à La Maison Blanche, sous sept présidences et inspiré par un personnage réel(Eugene Allen).

A la suite du viol de la mère de Cecil, son père est froidement abattu par le maitre du domaine. Dès lors l’enfant est mis au service personnel de la propriétaire des lieux. Plus tard, Cecil voyant que son sort pourrait être le même que celui de son père, fuit en 1926 la plantation.

Il se forme comme barman et quelques années plus tard, finalement, accède au poste tant convoité de majordome à la Maison Blanche. Sa famille vit une situation aisée et confortable, mais les absences de Cecil créent des tensions avec son épouse Gloria(Oprah Winfrey). Par ailleurs, l’engagement de son fils Louis(David Oyelowo) dans la lutte pour l’égalité raciale va séparer les deux hommes. Deux philosophies s’affrontent; celle qui consiste à s’intégrer en jouant le jeu de l’usure et en courbant l’échine et celle qui consiste à lutter ouvertement pour faire évoluer les choses.

Il faut resituer le contexte: à la fin des années cinquante, malgré l’abolition de l’esclavage, les noirs-sensés égaux en droits-subissent la ségrégation raciale. Ils ne sont pas admis dans certains établissements, ou alors dans des espaces réservés. Il doivent s’installer à l’arrière des bus. Un noir qui fréquenterait une blanche ou déplairait à un blanc, risquetout bonnement le lynchage voire la mort, sans que l’auteur du méfait en soit inquiété le moins du monde.

L’accès aux universités est également limité aux noirs américains et pour revenir à Cecil, son salaire demeurera inférieur de 40% à celui d’un blanc pendant trente ans.

La qualité, non des moindres du « Majordome », est de nous présenter les différents présidents(de Eisenhower à Reagan)et leur rôle dans l’évolution de la situation(culminant avec l’élection symbolique d’Obama) ainsi que leur politique dans le domaine des droits des noirs. Rappelons, entre autres,  l’engagement et prise de conscience des Kennedy et à l’opposé la non condamnation du régime de l’Apartheid, en Afrique du Sud par Ronald Reagan.

En parallèle, c’est une leçon d’histoire à laquelle on assiste. Les marches pacifiques d’un Martin Luther King, se voient suivies, des émeutes et par le combat radical des « Black Panthers ». L’engagement pour ou contre la guerre au Vietnam.

Cerise sur le gâteau, un Forrest Whitaker, royal et émouvant dans la peau de Cecil, face à ses contradictions, sacrifiant tout pour le bien-être de sa femme et ses enfants. A ses côtés, Gloria(Oprah Winfrey) y est également remarquable.

Un film remarquable, tant dans sa densité que dans son traitement parfait. Une réussite complète! A voir sans plus attendre.

butler plantationbutler 2

Leave a Comment