Retour home
Anthony
Écrit par
blogueur Musique et Cinema
03 novembre 2019 |  2 likes   |  134 vues

Les steelbook de Carolco Pictures, noël avant l’heure

Bienvenue chez Caralco Pictures

Ce sigle vous est sûrement familier. Selon votre âge il a pu vous accompagner pendant de longues années. Ou, en amateur féru de cinéma vous le redécouvrez maintenant.

C’est l’histoire d’une société indépendante créée pour contrer les majors, 2 investisseurs qui vont avoir un nez insolent. Quand le roman de First Blood de David Morell peine à trouver distributeur à son pied c’est nos 2 acolytes de Carolco Pictures qui prennent le risque.

Et quel succès !

En vrac, depuis sa création en 1982, et sans distinction de production ou de distribution : Rambo I / II et III, Angel Heart, Total Recall, Terminator II, Basic Instinct, Cliffhanger, Stargate, Showgirls

C’est aussi Walter Hill, Paul Verhoven, James Cameron, Roland Emmerich, Oliver Stone

Je ne vous fait pas de dessin. Entre 1982 et 1995, le petit studio indépendant s’est fait une place de Lion.

3 steelbook pour 3 classiques

Aujourd’hui racheté par Studio Canal, la société nous propose, pour bien terminer l’année, une triple sortie collector.

Des muscles, une légère part d’humour, de la testostérone et des cyborgs, voilà le menu du jour

Double Détente

Sortie en 1988 et réalisée par Walter Hill, cette comédie d’action, type buddy movie, raconte la collaboration entre un policier issu d’URSS et un flic Américain pas des plus professionnel.

De Moscou à Chicago suivez les pérégrinations de Steve Beluschi et Arnold Schwarzenegger obligés de faire équipe pour le meilleur et surtout pour le pire.

Le BluRay du film inclut la version 4K ultra HD et la version classique. Drapé de rouge foncé, affichant le marteau et la faucille à l’arrière, le steelbook est une pièce de collection indispensable.

Alors laissez-vous aller au dépaysement avec cette histoire de rivalité Russo-Américaine, fruit de l’époque. Et rappelez-vous que Walter Hill est, à l’époque, une référence du film d’action avec Warriors les guerriers de la nuit, 48 heures, Extreme préjudice…et une participation dans la production et le scénario d’Alien, le huitième passager.

Haute Sécurité

Continuons notre voyage dans le temps. Qui de mieux après Arnold pour représenter l’action des années 80?

Je vous le donne en mille, Sylvester « Sly » Stallone.

En 1989, Sly est LA valeur sur du cinéma d’action. Auréolé des succès de Rocky, Rambo, Cobra, entre autres, l’acteur tourne ici dans une adaptation d’un fait réel qui s’est déroulé dans une prison.

L’histoire de Frank Leone, mécanicien, dans le viseur du directeur de la maison d’arrêt, prêt à lui faire subir les pires sévices.

Le film ne brille pas par son originalité, mais il est un très bon divertissement de série B d’époque et nous permet de voir Donald Sutherland dans l’un de ses rôles les plus sadiques.

Le steelbook à double face symétrique et habillé d’un noir profond est une splendeur, le film est proposé en BluRay 4K ultra HD et en version classique.

Universal Soldier

Terminons avec un patron de l’action made in 80/90, notre belge préféré, j’ai nommé Jean Claude Van Damme.

Blockbuster, voici un terme qui sied parfaitement à Roland Emmerich. Avec ce film, le réalisateur entame une période fleuve de sa carrière. Suivront Stargate, Independance Day, Godzilla, le jour d’après, 2012, rien que ça ! Pour un total de revenus de plus de 3 milliards de dollars au box office.

Pour mettre le pied à l’étrier, Roland invite JCVD et Dolph Lundgren (Ivan Drago dans Rocky IV) à revenir à la vie en devenant des UNI-SOL, sorte de soldats upgradés, plus forts, plus endurants.

Mais le passé refait surface dans leurs têtes d’acier, et quand les créatures échappent aux créateurs c’est pour le pire…

Nos deux soldats prennent place sur la façade du steelbook futuriste. Ambiance bleu et rouge laser, le viseur allumé : vous êtes la cible d’un film d’action classique du début des années 90.

Pour l’anecdote, les 2 stars du film ont simulé une bagarre lors du festival de Cannes 1992 pour faire la promotion.

Leave a Comment