Retour home
Céline
Écrit par
blogueur
09 juin 2019 |  0 like   |  15 vues

Les adaptations, des pages à l’écran

Cela s’est toujours fait, depuis la nuit des temps. À une époque, c’était un moyen de rendre hommage, ou de rendre populaire une œuvre culte. Je vais faire ma vieille rabat-joie mais j’ai le sentiment qu’aujourd’hui la première motivation est surtout de faire de l’argent.
On adapte tout à toutes les sauces parce qu’on consomme tout, très vite, et à toutes les sauces également. Ce qui fait qu’on se retrouve avec des montagnes de transcriptions qu’on en oublie parfois l’original. Vous le sentez mon parti pris ?
Ne me faites pas dire que je trouve les adaptations mauvaises, je ne l’ai pas dit, pas encore. Mais je me demande surtout pourquoi ? Pourquoi ce besoin de raconter un roman, qui se lit souvent merveilleusement bien, en Bande dessinée, en film, en série, en anime ? Croit-on que le public bédéiste ne lit QUE des dessins ? Qu’un cinéphile n’ouvre jamais un livre ? Pense-t-on le public incapable de se balader d’un rayon à un autre piochant dans la culture ce dont il a envie ?
Les éditeurs et autres ayants droit sont-ils si motivés par l’appât du gain, qu’ils se persuadent que le succès d’un ouvrage fera le succès financier de ces resucées ? Je crains que nous ayons ici la réponse… Ou alors ils sont joueurs et ça, ça me plairait beaucoup comme motivation.
Je ne vous dis pas de snober ces œuvres, non loin de là. Soyons curieux, toujours !
Mais peut-être que certains ouvrages méritent de rester sur les étagères tandis que de nouveaux auteurs, illustrateurs, poètes, peinent à être lus et gagnent à être découverts.
Et puis des fois, la vieille rabat-joie que je suis est surprise, parce qu’un scénariste a su porter son projet avec justesse et y glisser sa propre interprétation de l’initial.
Parce qu’il y a des pépites qui brillent, différemment, mais tout autant que les originaux.
Alors je ferme mon caquet et j’admets que j’ai tort. Je reviendrais ici assez souvent pour compléter cette liste.
Laissez-moi vous conter ses fameuses œuvres qui ont eu mes bonnes grâces…

Dirk Gently Affiche

Dirk Gently, détective holistique

Cette série télévisée de Max Landis, en deux saisons visibles sur la chaine qui fait Tou Doum, est inspirée des romans éponymes du génialissime Douglas Adams.
Tout le bien que j’en pense se trouve ici

Cheval_Dirk_Gently
Electric_Dreams

Electrics Dreams

Une série télévisée de Ronald D. Moore (presque tous les Star Trek et Battlestar Galactica) et de Bryan Cranston (oui, le Papa de Malcom et Walt de Breaking Bad) elle est tirée du recueil de nouvelles de Philip K. Dick rien que ça. 1 saison visible sur la chaine avec un sourire jaune.
Tout le bien que j’en pense se trouve ici

electricDreams_Dick
good-omens_serie

Good Omens

Cette série de six épisodes, réalisée par Douglas Mackinnon (plusieurs épisodes de Outlander et Doctor Who) et écrite par Neil Gaiman  est tirée du roman De bons présages co-écrit par Terry Pratchett  et… Neil Gaiman lui-même ! Ha ! 1 saison visible sur la chaine avec un sourire jaune.
Tout le bien que j’en pense se trouve ici

GoodOmens_Livre

Leave a Comment


4 × quatre =