Retour home

Écrit par
blogueur
30 avril 2011 |  0 like   |  109 vues

Coup de Coeur : Beastie Boys : Hot Sauce Committee Part Two (2011)

Les papys du Rap font de la résistance!

A respectivement 45, 46 et 44 ans, Mike D, MCA et Ad-Rock lance une nouvelle bombe dans leur discographie déjà impressionnante.

.

Comme les Black Eyed Peas, ils ont construit leur chemin au fil d’albums couronnés de succès. Contrairement à Black Eyed Peas (qui se « dance-ifient » avec le temps), les Beastie Boys eux, rappent Roots et Rock!

Le ton était pourtant déjà donné en 1986 avec  Licensed to Ill. Puis Paul’s Boutique enfonca le clou en 1989 : on pouvait être sûr qu’avec eux, on allait pas s’ennuyer ! Check Up Your Head en 1992 et Ill Communication en 1994 leur assure gloire et reconnaissance avec des titres comme Sabotage, juste mythique ! Hello Nasty (1998) poursuivra la lancée. Il fallu attendre 2004 et To the 5 Boroughs pour un nouvel album des Beastie Boys, toujours avec des titres énormes, quoique plus politisés (années Bush…)

La recette est pourtant simple : tel des ados attardés (mais avec l’expérience et la maturité de quarantenaires bien « posés », avec femme, chien et enfants), les blanc-becs de New-York mélangent Hip-Hop, Electro, Rock (et Reggae) dans un bol, ils donnent ensuite 3 tours de cuillères (dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est important!), puis récitent une formule magique – ils ajoutent encore un peu de poudre de perlimpinpin (le talent) – font chauffer le tout (cuillère comprise) au four à 135°C pendant 44 minutes 17, ils finissent avec un petit crachat chacun… et voilà, c’est prêt!

Toujours aussi efficaces, aussi bons, aussi jouissifs, aussi ludiques, épiques, cinglants, les Beasties Boys prouvent qu’ils sont encore dans la place! Un plaisir pour les oreilles, un délire musical, Hot Sauce Commitee Part Two est aussi barré et flashy que la pochette de l’album, c’est dire…

Et vous avez de la chance, en suivant ce lien, vous allez pouvoir vous faire votre propre idée en écoutant ici l’intégralité de l’album.

D’habitude, on arrive toujours à préférer un titre, mais là, je ne peux même pas vous conseiller d’écouter telle ou telle piste, tellement c’est l’ensemble qui est bon, tient la route et vous donne la pêche. Une putain de claque comme on aime en recevoir!

Un disque à se procurer d’urgence en ces périodes de vache-maigre, crise de notre marché chéri, catastrophes naturelles (ou non) qui s’accumulent, printemps arabe et autre mariage princier !

J’ai qu’une chose à dire :

« Thanks Guys, Beastie Boys are in the Hooooouse! Fuck Yeah!!!!! »

.

Pour finir par une page plus commerciale (mais vous savez comme on aime commercer entre passionnés à la Fnac :) ), sachez que ces précédents albums des Beastie Boys sont, en ce moment, à CHF 9,90 le disque (hormis Licensed to Ill et To the 5 Boroughs). Profitez de compléter votre trésor musical au cas où vous auriez loupé un opus de ce groupe hallucinant!

Leave a Comment


18 + dix =