Retour home

Écrit par
blogueur
27 mars 2012 |  0 like   |  1 vues

C’est vite dit, mais au moins vous le saurez N°4 ! Des gladiateurs huilés de partout, un coach pas comme les autres et un manga en apesanteur

Les Immortels
C’est le troisième long métrage de l’indien Tarsem Singh qui est connu pour sa patte artistique majestueuse. Après le très bon The Cell dans lequel Jennifer Lopez démontrait des qualités d’actrice qui visiblement étaient bien cachées chez elle, et un The Fall malheureusement pas assez connu mais qui mérite tous les coups d’oeil du monde, il revient avec un film qui peut furieusement faire penser à 300. Mais à part des superhéros tirés de la mythologie grecque, effectivement super huilés et capables d’exploits hallucinants, la comparaison s’arrête ici. Car si le film de Snyder était une graphic novel à proprement parler pour son image ultra « comicsisée » et ses ralentis qui sont la patte de son réalisateur, celui-ci se démarque en proposant un joyeux chaos qui, parfois, prête plutôt à rire… avec des comédiens souvent à côté de leurs pompes et un « j’m’en foutisme » de même ! Le tout se regarde sans déplaisir mais juste pour passer une soirée bien virile entre hommes.
Le Stratège
Le pitch, tiré d’une histoire vraie, narrant l’exploit d’un entraîneur d’une équipe de baseball (incarné par Brad Pitt) réussissant l’exploit d’enchaîner 20 victoires consécutives dans un championnat de quatrième zone n’avait à la base rien de motivant, en tout cas pour moi !  C’était sans compter sur une réalisation fine et inspirée, prenant le temps de s’intéresser à ce sport logiquement méconnu sur notre Vieux continent (car un match entier, c’est super chiant à suivre !). Alors, n’hésitez pas à donner une chance à ce métrage transcendant sa discipline pour parler avec coeur et courage; une belle leçon de vie, tout simplement !
Colorful
Quel plaisir de vous parler d’un long métrage animé, tant ils sont rares à nous arriver. D’autant plus quand la qualité de la réalisation est d’une beauté et d’une tendresse telle que l’on aimerait se perdre dans cette réalité alternative pour mieux succomber aux rêves éveillés. Et si l’on ne peut que penser à l’extraordinaire et cultissime Tombeau des Lucioles (pardon, tu l’as pas vu, mais t’attends quoi ?!!!) pour son côté «on parle d’un sujet horrible tout en donnant de l’espoir au spectateur», on est tour à tour émerveillé, puis touché au coeur par ce qu’on pourrait qualifier de rayon de soleil en pleine tempête ! Si l’animation japonaise ne vous rebute pas, il vous faut donner une chance à celui-ci !

Leave a Comment


vingt − 1 =