Retour home
Avatar
Écrit par
blogueur
04 novembre 2012 |  0 like   |  98 vues

Bilan du mois d’octobre 2012… tout s’accélère et nous, on a du mal à suivre la cadence !

Alors que le rachat de Lucas films vient d’être concrétisé par Disney pour la coquette somme de 4.05 milliards de dollars, les sorties en DVD et BR sur notre cher marché Suisse se font de plus en plus rapides et de moins en moins pointues. La faute à un marché dont l’offre est certainement trop grande mais surtout à des prix de vente qui n’ont cessé de diminuer, obligeant les distributeurs à générer d’énormes volumes pour rattraper les prévisions des budgets par rapport aux années passées… Alors, oui, les bénéfices ne sont plus aussi importants qu’avant et l’âge d’or est probablement passé. Et quand on reçoit en magasin la splendide édition coffret de la Nuit du chasseur (après les Enfants du Paradis c’est le nouveau must have absolu pour les amoureux du 7ème art !) en BR et DVD chez Wild Side et que l’on se dit que peut-être d’ici à quelques années le support physique aura disparu, en tant que cinéphile, ça fait vraiment mal au coeur !

Cessons de déprimer car ce n’est pas encore fait, et apprécions ce qui nous a été proposé ce mois déjà hivernal, marqué par la neige et l’annonce par Disney de « Star Wars 7 » dans la foulée du rachat !

Coffret Universal Classic Monsters (image : du bon à excellent, son : du bien au très bon)

Quel bonheur de pouvoir retrouver tous ces grands classiques de l’épouvante à nouveau réunis dans un coffret, une dizaine d’années après celui sorti en DVD (ultra culte avec les quatre bustes des Monstres) ! Si les images ne sont pas d’une précision chirurgicale, elles se sont quand même offert un lifting fort classe qui justifiera sans problème le rachat de l’intégralité de ces oeuvres encore fortes en émotions aujourd’hui ! On retiendra avant tout les pressages de L’homme invisible (1933), de La Momie (1933) et de Wolf Man (1941), tous trois au-dessus de la bonne moyenne que comptent les autres titres. Les bonus ont été eux aussi fort soignés et sauront infiniment contenter les amoureux de ces pépites intemporelles réunies dans ce magnifique coffret !

E.T. (image 5/5 et son 5/5)

L’extra-terrestre ultra culte de Spielberg sort enfin en blu-ray et l’attente en valait la peine ! Une réédition qui gomme tous les défauts du DVD, notamment les scènes modifiées comme celle des pistolets qui avaient été censurées, et j’en passe… On voit que Lucas a cessé d’influencer en mal tonton Steven, cela fait moult plaisir ! Si l’édition prestige vous offre le vaisseau du gentil E.T. grâce à un plastique savamment choisi, sa laideur vous laissera sans voix ! Optez plutôt pour la mini peluche de la créature ou l’édition toute simple, sans goodies pas bien finis ! Pour ce qui est de la qualité du disque, c’est du haut, très haut niveau à tous les points !

Coffret James Bond 50ème anniversaire (image 4.5/5 et son 4/5)

Je l’avais évoqué vite fait le mois passé car il est relativement difficile de vous parler de 22 films en même temps mais ceux qui achèteront ce coffret sont, j’imagine, les fans de l’agent secret et, sans passer par douze chemins, je peux vous dire que ce sera pendant un bon moment leur objet de culte définitif tant tout y est soigné ! On attendait par exemple Goldeneye au contour vu la piètre version DVD et c’est une claque énorme que vous vous prendrez ! Tous les films bénéficient d’une remarquable définition qui vous fera rapidement oublier vos 5 anciens coffrets DVD… Après ces 22 fois deux heures de bonheur, vous vous attaquerez au disque bonus intitulé BOND 50 et là, croyez-moi, vous caresserez le paradis des yeux l’espace d’une dizaine d’heures de pur plaisir ! Bref, si votre papa ou votre ami est un fan de James, c’est le cadeau de Noël idéal!

Scream 1 (image 2.5/5 et son 3.5/5)

Alors là, vous pourrez vraiment crier de toutes vos forces en découvrant le sale coup que Studio Canal assène aux amoureux de l’oeuvre de Craven (sa courte mais très marquante résurrection) ! L’image délavée et un son plus que moyen ne vous donneront qu’une seule envie : ressortir votre ancien DVD pour le mettre dans votre BR et remarquer à quel point il est identique : SCANDALE !

Le Message (image 2/5 et son 1.5/5)

Quelle déception !!!! Un métrage pareil avec ses paysages et ses grands angles était attendu patiemment; on pouvait espérer une belle définition pour cette épopée édulcorant passablement la genèse de l’Islam et les préceptes du Coran. Malheureusement, c’est probablement le pire blu-ray que j’aie eu l’occasion de mettre dans mon lecteur depuis le lancement du format ! Une honte sans précédent se foutant éperdument de son public !!! Le pire étant qu’ils ont refait un master pour l’occasion et qu’ en même temps ils en ont tiré un nouveau DVD… monde de m…!

La Chair et le Sang (image 4.5/5 et son 4/5)

Si vous ne connaissez pas encore ce chef d’oeuvre sur le Moyen-Age du désormais trop rare Paul Verhoven, ce BR est l’occasion de vous faire découvrir ce qui est, à mon goût, le meilleur film jamais tourné sur cette période. Sale, viscéral et marquant tout en étant poignant, il fut aussi le point d’arrêt de la carrière de Rutger Hauer qui avait par ailleurs demandé au cinéaste de ne pas y tourner, sentant qu’à cause de celui-ci tout pourrait se noircir pour lui… La qualité du disque est excellente dans tous les sens si ce n’est qu’il faut infiniment préférer la VO à la VF !

Avatar 3d (image 5/5 et son 5/5)

Est-ce bien nécessaire d’en parler ? C’est le film le plus rentable de tous les temps ! Il sort enfin en 3d à la vente pour tous ! Frappé d’une exclusivité pour les clients Panasonic jusqu’alors, vous pourrez ENFIN continuer à donner de l’argent à James Cameron : ) Il faut quand même bien avouer que c’est encore et toujours le plus beau disque en 3D proposé actuellement (à mon avis avec Hugo CabretPina et Prometheus). Dommage juste que ce ne soit pas la version longue qui soit proposée…

Terminator 1 (image 4/5 et son 4.5/5)

Déjà troisième pressage différent en disque bleu pour Terminator alors que l’on ne compte plus ses réapparitions en DVD… On nous prend vraiment pour des porte-monnaie vivants ! Si le rendu de l’image force le respect par rapport aux anciennes éditions, tous les sous-titres présents ont été sabrés sur les bonus ! Scandale ? Oui, plutôt !

Fist of Legend (image 4.5/5 et son 4/%)

Un très grand film, maniant avec brio les arts-martiaux, et une aventure prenante dans ce milieu dans lequel on fait souvent des métrages sans âmes pour montrer de jolis coups ! Ici, comme dans IP man 1 et 2, on est scotché à son poste et on en prend plein la vue et plein les dents ! Le disque offre une image royale et un son qui fouette comme il faut ! A redécouvrir de toute urgence !

Patlabor (image 4.5/5 et son 5/5)

Après la réédition 2.0 de Ghost in the Shell de Mamoru Oshii, voici un autre film culte de l’auteur nippon sortant en haute définition et qui fera, cette fois-ci, plaisir à tous les fans ! Ici, aucune image n’a été changée par des animations faites sur ordinateur comme pour GitS, et heureusement ! Elles sont de toute beauté, tout paraît plus lumineux et on a l’impression que le métrage date de l’année passée ! Si vous aimez les robots ou êtes fan de l’auteur fou japonais, foncez la tête baissée avant qu’il n’y en ait plus !

Le coup de pied du mois s’appelle Unité d’élite avec ce « grand » acteur qu’est le rappeur 50 cents… c’est téléphoné à mort et on s’ennuie fermement malgré la belle distribution !

Les coups de cœur du mois à ne pas manquer sont nombreux :

– The Raid, « l’actionner » par excellence, qui vous laissera sans voix pendant un bon petit moment !

– Le prénom, la superbe comédie française dans la veine du Dîner de cons, est mémorable !

– The Dictator, le nouveau Sacha Baron Cohen, est un grand cru pour les amateurs de péloches à l’humour noir dévastateur.

– Margin Call, un film sur la finance, magistralement écrit et mené par une distribution cinq étoiles… en un seul mot : dévastateur !

Pour le duel image/son, ce sont les classiques qui dominent ce mois-ci avec une égalité :

Les enfants du paradis et La nuit du chasseur pour l’image et Terminator pour le son.

 

Leave a Comment